ADL ,un nouveau parti qui démarre

La création d’un nouveau parti vient d’être annoncé. Nom de ce dernier : Alliance des Libertés. Dans un communiqué de presse daté du 24 janvier rendu public par le comité provisoire de coordination*, les promoteurs de ce projet politique énoncent clairement les objectifs d’ADL : élargir et améliorer l’espace de l’engagement politique des citoyens dans un cadre rassembleur avec le souci de mettre un frein à l’émiettement de la vie politique par la multiplication des structures partisanes. Alliance des Libertés se veut donc un pôle qui entend jouer un rôle d’union et de cohérence, tout en prenant en considération le “besoin de rajeunissement de la classe politique et de son ouverture à de nouvelles générations et à de nouvelles énergies“.
Le nouveau parti affiche également sa volonté de mettre en place une “structure unitaire, démocratique, transparente et moderne privilégiant le travail d’écoute et de proximité“.
En somme, une nouvelle façon de faire de la politique. Dans ce sens, ADL compte contribuer au débat national par des “idées nouvelles“, permettant par des prises de position claires “d’identifier sans confusion ni amalgame les sensibilités majeures qui traversent “ le Maroc. Alliance des Libertés se positionne comme un mouvement de rassemblement fédérateur et ouvert aux bonnes volontés désireuses de militer dans le domaine politique. ADL s’adresse non seulement aux hommes et aux femmes, aux militants des ONG ou aux hommes politiques mais aussi aux partis politiques et à tous ceux qui pensent que le paysage politique national a besoin d’une recomposition salutaire. C’est ce qui fait justement l’originalité de ce nouveau pôle qui énumère par la même occasion les valeurs qu’il entend promouvoir : liberté, solidarité et responsabilité “dans le respect de notre identité séculaire“. ADL entend ainsi offrir au “courant libéral une vraie chance pour que son projet soit une alternance crédible et utile, une démarche authentique et autonome et un champ d’engagement légitime, respectable et respecté“.
Alliance des Libertés lance un appel à toutes les potentialités qui se reconnaissent dans leur socle de valeur et leur plate-forme politique pour mettre fin à la confusion et à la dispersion.
Par ailleurs, le comité provisoire de coordination est composé de quatre membres: Ali Belhaj, président de l’association 2020, Ilham Tahri, directeur pôle Fret à la Ram, Abdessadek Morchid, élu communal à Casablanca et Abderrahim Benkirane, directeur général de Suzuki Maroc et porte-parole d’ADL. Les démarches pour l’obtention de l’autorisation sont en cours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *