ADM décline sa responsabilité dans l’accident de l’autocar

Un communiqué d’ADM parvenu samedi à la MAP indique que de l’avis de toutes les personnes qui ont assisté aux opérations de secours et d’évacuation, les roues de l’autocar, notamment les roues arrières, étaient dans un état délabré, ce qui a été confirmé par une commissions qui s’est rendue le jour même sur le lieu de l’accident. La commission était composée de représentants de la direction de la sécurité et du transport routier, de la direction des routes et de la circulation routière, et de l’ADM.
La vitesse excessive et la non prise en compte des conditions météorologiques (fortes précipitations) ainsi que la surcharge du véhicule, qui avait à bord 63 personnes alors qu’il ne devait en transporter que 52, seraient également parmi les causes de l’accident, ajoute le communiqué, rappelant que ces causes ont été largement commentées par les deux chaînes de télévision nationale et corroborées par les témoignages des passagers qui ont survécu à la catastrophe.
Suite aux différents articles parus dans les journaux au sujet du tragique accident, survenu sur l’autoroute Casablanca-Rabat, l’ADM tient à préciser que l’autocar en provenance de Marrakech et à destination de Rabat s’est renversé au point kilométrique 2+300 entre Aïn Harouda et Mohammedia après avoir dévié de la chaussée, lit-on dans ce communiqué. La section où a eu lieu l’accident ne constitue nullement « un point noir », poursuit le document, précisant que cette section du pk 1+800 au pk 2+800 sens Casablanca-Rabat (soit 500 mètres de part et d’autres du lieu de l’accident) n’a connu aucun accident mortel durant 2002 et 2003, alors qu’au niveau des accidents corporels, cette section n’en a enregistré que 6 en 2002 et 4 en 2003, générant au total 3 blessés et l’ensemble de l’autoroute Casablanca-Rabat a enregistré en 2002 et 2003, 445 accidents corporels qui ont généré 64 tués et 252 blessés graves, le document souligne que ladite section n’a enregistré aucun accident durant la semaine précédant le 4 mai 2004 caractérisée par de fortes précipitations.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *