Administration publique : Un programme pour améliorer la qualité des services

Le ministre délégué chargé de la Modernisation des secteurs publics, Mohamed Abbou, a tenu récemment une réunion avec les représentants de la Confédération démocratique du travail (CDT), de l’Union marocaine du travail (UMT) et de la Fédération démocratique du travail (FDT), portant sur les efforts entrepris pour la modernisation de l’administration marocaine. Au cours de cette rencontre, M. Abbou a présenté les aspects et les objectifs du programme de modernisation de l’administration que le gouvernement s’attelle à réaliser dans le cadre du programme global de réforme visant à améliorer le niveau et la qualité des services de l’administration, à répondre aux besoins et attentes du personnel de l’administration et de consacrer les valeurs de transparence entre l’administration et les citoyens. Ce programme de réforme ambitionne également de s’ouvrir sur l’environnement extérieur de l’administration et d’impliquer tous les partenaires, y compris les acteurs sociaux et économiques, ainsi que la société civile dans la moralisation de la vie publique. A cette occasion, le ministre a mis l’accent sur le rôle important de la participation des syndicats, en tant que partenaire essentiel, dans la poursuite du chantier de réforme administrative, en tant que pierre angulaire dans le développement socio-économique du Maroc. Les représentants des différentes centrales syndicales ont souligné, à cette occasion, l’importance du dialogue social, devenu un outil important pour insuffler une nouvelle dynamique à l’administration marocaine tout en permettant de faire face aux défis socio-économiques, affirmant leur adhésion à la culture de dialogue et de concertation dans l’objectif d’endiguer les difficultés et de trouver des solutions efficientes à tous les problèmes posés au niveau de la fonction publique, indique un communiqué du ministère chargé de la Modernisation des secteurs publics. Au cours de cette rencontre, plusieurs questions ont été abordées, à savoir notamment le renforcement des droits des syndicats, la révision du statut de la fonction publique, la promotion interne, la révision de la grille des salaires et du régime des commissions administratives, l’horaire continu, le redéploiement des fonctionnaires, la formation continue, la situation des agents publics et la simplification des procédures administratives.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *