Admiration chilienne à l’égard du Maroc

Le Premier ministre marocain Driss Jettou a reçu lundi à Rabat Isabel Allende, fille du président Salvador Allendé, assassinée en 1973, par la junte militaire, actuellement présidente de la Chambre des députés chilien, en visite officielle au Maroc. Au cours de cette audience, M. Jettou s’est félicité des excellentes relations d’amitié et de fraternité existant entre le Maroc et le Chili et qui se sont illustrées par les nombreuses visites échangées entre les responsables des deux pays, au cours des dernières années, a indiqué un communiqué de la Primature marocaine. Le Premier ministre marocain s’est également félicité de l’appui du gouvernement chilien et de sa position à l’égard de la question de l’intégrité et de la souveraineté marocaine sur ses provinces sahariennes. D’autre part, il a noté que les échanges commerciaux entre le Maroc et le Chili demeurent en deçà des excellentes relations politiques liant les deux pays, relevant l’existence d’un bon potentiel d’échanges qui devrait être mis en valeur à travers l’organisation de missions d’hommes d’affaires des deux pays. De son côté, Isabel Allende a exprimé son admiration pour les réalisations accomplies par le Maroc dans tous les domaines, particulièrement en matière de promotion de la situation de la femme. Elle s’est félicitée de la présence notable des femmes au sein des deux Chambres du Parlement marocain, ainsi qu’aux plus hauts niveaux de responsabilité dans les secteurs public et privé. M. Jettou et Mme Allende ont par ailleurs relevé la convergence des points de vue du Maroc et du Chili concernant les questions de l’heure, particulièrement la question palestinienne et la situation en Irak, plaidant pour des solutions justes et équitables dans le cadre de la légalité internationale, favorisant la paix et la stabilité et préservant la dignité des peuples. Cette audience s’est déroulée en présence de Saâd Alami, ministre chargé des Relations avec le Parlement, de l’ambassadeur du Chili au Maroc et des membres de la délégation accompagnant Isabel Allende. Celle-ci a eu également des entretiens avec bon nombre de responsables marocains, dont Mohamed Benaïssa, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, et les deux présidents des Chambres du Parlement, Abdelouahed Radi et Mustapha Oukacha.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *