Adoption d’une série de mesures pour la région du Grand Casablanca

Lors de sa session ordinaire du mois de janvier 2006, tenue au siège de la Wilaya en présence de M. Mohamed Kabbaj, Wali de la région du Grand Casablanca et des gouverneurs des préfectures et provinces de la région, les membres du Conseil ont approuvé à une large majorité le procès verbal de la session ordinaire de septembre 2005.

Le Conseil de la Région a aussi décidé d’apporter une contribution financière d’une valeur de deux millions de dirhams au capital de la société "Idmaj Sakan" chargée de la résorption de l’habitat insalubre en vertu de la convention de partenariat conclue entre les deux parties dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).

La société "Idmaj Sakan" est une nouvelle entité créée pour la mise en oeuvre du programme national "Villes sans bidonvilles" dans la région du Grand Casablanca dans le cadre d’un projet citoyen de solidarité et une vision globale de développement soutenu, basée sur une approche participative de tous les acteurs du secteur de l’habitat.

Les membres du Conseil de la région du Grand Casablanca ont également approuvé la convention de partenariat signée avec la direction régionale de l’équipement pour la réalisation des routes dans les zones rurales relevant de la Région de Casablanca.

Intervenant à cette occasion, M. Kabbaj a proposé l’organisation d’une journée de réflexion sur les moyens susceptibles de créer les synergies nécessaires pour l’optimisation des ressources et capacités de la région du Grand Casablanca, le but étant de trouver des solutions aux problèmes structurels et organisationnels auxquels la région est confrontée.

Il a, par ailleurs, souligné l’importance accordée par la Wilaya et les élus de la région du Grand Casablanca à la protection de l’environnement, rappelant, à cet égard, les mesures prises pour limiter les risques de pollution et faire face à la problématique de la décharge publique de Médiouna.

Les débats, dirigés par le président de conseil de la région, M. Chafik Benkirane, ont été aussi marqués par des interventions portant essentiellement sur la ventilation du budget du conseil de la région, le financement de certains projets prioritaires d’équipements de base, le transport urbain, la protection des nappes phréatiques, la menace de la grippe aviaire et la gestion des déchets solides hospitaliers et industriels.

Les élus locaux ont également évoqué la question de maisons anciennes menacées d’effondrement, de maintenance du réseau routier, d’aménagement de certains espaces sportifs, d’éclairage public et de création d’emplois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *