Affaire des «viandes périmées»: Le verdict est tombé

Affaire des «viandes périmées»: Le verdict est tombé

La chambre criminelle (1er degrè) chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel de Salé a prononcé, jeudi soir, des peines allant de un à quatre ans de prison ferme à l’encontre de 10 accusés poursuivis dans l’affaire dite des «viandes périmées».
La Cour a condamné à un an de prison ferme un individu âgé de 75 ans, propriétaire d’une société spécialisée dans l’abattage, la distribution de volailles et la production de la viande hachée, inculpé pour «détention et vente de produits destinés à la consommation humaine et présentant un danger pour la santé publique, tromperie sur la marchandise à travers le dol, la falsification et la contrefaçon», alors qu’il a été acquitté par la juridiction en ce qui concerne la non-dénonciation d’un crime terroriste. La Cour a également prononcé des peines de quatre, trois et deux ans de prison ferme à l’encontre du reste des accusés, avec confiscation de l’ensemble des objets saisis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *