Agadir : les moyens pour le décollage

Le Réseau National des Sciences et Techniques de la Mer (REMER) a tenu récemment sa quatrième rencontre annuelle à la faculté des sciences de l’université Ibnou Zohr d’Agadir, sur le REMER et le partenariat avec le secteur socio-économique. Cette manifestation, placée sous le patronage du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres et en collaboration avec le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France à Rabat, avec la participation de chercheurs nationaux et français, a été marquée par une table ronde à la Chambre de Commerce, d’Industrie et de Services d’Agadir (CCISA). Ont pris également par à cette table ronde, plusieurs opérateurs socio-économiques, indique un communiqué de la faculté des sciences d’Agadir. Présidée par un représentant du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, le doyen de la faculté des sciences d’Agadir et le conseiller culturel de l’ambassade de France, la réunion a vu la participation de chercheurs d’établissements, membres du REMER (facultés des sciences d’Agadir, d’El Jadida, de Tétouan, de Kénitra, de l’Institut scientifique, de l’Institut National de Recherche Halieutique et de l’Institut d’Hygiène) et des chercheurs français partenaires du réseau en plus notamment du président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), du directeur de l’Office d’Exploitation des Ports (ODEP) et du directeur de la Chambre Maritime. Cette table ronde s’inscrit dans le cadre de l’ouverture du REMER sur le milieu socio-économique. En effet après une première phase de structuration du réseau, qui a été consacrée à l’identification et au renforcement de compétences pluridisciplinaires et inter-organismes, à la réalisation de synthèses sur les travaux effectués au Maroc dans ce domaine et à la coordination des programmes de recherche des différentes équipes, le REMER est passé dans sa phase interactive avec le secteur socio-économique. Lors de cette manifestation, les chercheurs du REMER ont présenté les possibilités d’application pratique des études qu’ils entreprennent sur les côtes marocaines. De leur côté, les opérateurs socio-économiques ont exprimé leur besoin en transfert de technologie dans le domaine des sciences et des techniques de la mer. La réflexion est actuellement conduite sur la mise en adéquation des programmes de recherche en fonction des attentes du secteur socio-économique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *