Agadir : Omar Halli, homme de l’année amazighe 2968

Agadir : Omar Halli, homme de l’année amazighe 2968

Il a été distingué pour les services rendus à la langue et à la culture amazighes

M. Halli est connu à Agadir pour ses qualités humaines, sa sympathie, son fervent militantisme universitaire et sa participation dynamique au développement de la culture et du savoir dans la région Souss-Massa.

Pour célébrer le passage au Nouvel An amazigh 2968 qui coïncide avec Idh Yennayer, l’Association Tayri N Wakal (Amour de la terre) prévoit un programme riche en activités à Agadir du 10 au 12 janvier.

Cette année, Omar Halli, président de l’Université Ibn Zohr, a été choisi par l’association «l’homme de l’année 2968», en reconnaissance des services rendus à la langue et à la culture amazighes.  A cette occasion un hommage spécial lui sera rendu.

Âgé de 54 ans, M. Halli est connu à Agadir pour ses qualités humaines, sa sympathie, son fervent militantisme universitaire et sa participation dynamique au développement de la culture et du savoir dans la région Souss-Massa.

Titulaire d’un baccalauréat en lettres modernes du lycée Youssef Ben Tachfine à Agadir, d’une licence en littérature, d’un diplôme d’études universitaires supérieures de la Faculté des lettres et des sciences humaines de Casablanca, d’un diplôme des études supérieures et d’un doctorat d’Etat sur l’autobiographie, Omar Halli a constamment été un membre très actif dans l’Université Ibn Zohr avant d’y devenir président.

Le programme établi par l’association prévoit également la distribution de plusieurs prix dans différents domaines. Ainsi en  économie, le prix Ahmed Oulhaj Akhannouch sera décerné à l’homme d’affaires Mustapha Moucharik, en culture le prix Mbarek Oularbi sera attribué au comédien Rachid Aslal, en sport à l’ex-joueur du Hassania d’Agadir Mustapha Ouchrif, alors que dans le domaine religieux le prix sera décerné, à titre posthume, à Houcine Bakri Elafrni.

D’après un communiqué de Tayri N Wakal, la célébration d’Idh Yennayer cette année sera ponctuée par une conférence à la salle Brahim Radi relevant de la commune urbaine d’Agadir sur le thème «De l’Institut royal de la culture amazighe au Conseil national des langues et de la culture marocaine», et qui sera animée par une pléiade d’académiciens et de chercheurs concernés par la culture amazighe, ainsi qu’une opération de bienfaisance dédiée à apporter un soutien matériel à dix élèves orphelins pour les aider à poursuivre leurs études.

Le public de la région aura également rendez-vous à la plage d’Agadir avec une soirée artistique émaillée de cérémonials dans la pure tradition de la célébration du Nouvel An amazigh, ainsi qu’une exposition pour le livre, les arts plastiques et les habits amazighs. La commémoration d’Idh Yennayer est au fond une célébration de la terre, de l’homme et de la mémoire, en tant que composantes essentielles d’une identité nationale multiple et forte de ses affluents.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *