Agenda surchargé pour la célébration de la femme marocaine

Agenda surchargé pour la célébration de la femme marocaine

Qu’elles soient femmes au foyer, entrepreneurs, sportives ou politiciennes, qu’elles soient conservatrices ou progressistes,  elles seront toutes célébrées ce 8 mars. Ces femmes contribuent chacune à sa manière  au processus de développement et à l’évolution de la société. Elles brillent dans ce qu’elles font et méritent qu’un hommage leur soit rendu ou, à défaut, qu’une pensée leur soit consacrée. A deux jours de la Journée internationale de la femme, la société civile retrousse ses manches et se mobilise pour fêter «la femme». Ainsi, pour la deuxième édition de «Massarat de Femmes», Doha Azami, conceptrice du projet, a choisi six profils du Maroc moderne pour leur rendre hommage. Des femmes toutes dévouées dans leur lutte quotidienne pour faire avancer la question des droits des femmes au Maroc. Quant à la femme entrepreneur, elle sera mise en valeur par l’équipe MITC  qui organisera à l’occasion de la Journée mondiale de la femme une conférence mettant l’accent sur le thème «Modèles de femmes entrepreneurs: clé de la réussite». Lors de cette conférence, cinq célébrités marocaines de femmes seront conviées pour partager leurs expériences dans le domaine d’entrepreneuriat. Il faut dire que le champ d’action des femmes au Maroc a évolué loin de l’image stéréotype de la femme au foyer «soumise aux ordres du patriarche».  Bien évidemment,  le problème de l’inégalité des chances persiste et la lutte pour l’acquisition des droits entiers est loin d’être finie. C’est dans ce sens que verra le jour la coalition «Moussawat Lyoum 9bal gheda», un mouvement lancé par les différents acteurs associatifs en matière de consécration des principes d’égalité et de parité entre les genres. Cette association a pour objectif d’atteindre l’égalité dans le domaine économique, politique, civil et sociale ainsi que de la lutte contre la violence, la discrimination dont les femmes peuvent être victimes au quotidien. Quant à L’association l’mnara pour les œuvres culturelles, elle a choisi de célébrer cette journée à sa manière. Loin des clichés, cette association organise une journée «Lmima», symbolisant la maman, la veuve et la femme combattante. La journée «Lmima» sera consacrée aux mamans défavorisées issues des milieux pauvres, qui souffrent chaque jour du coût de la vie très élevé, des maladies dangereuses et des conditions de travail sévères. L’idée est de les aider et les soutenir, afin de leur assurer plus de sécurité et répondre à leurs différents besoins. Ces mamans vont bénéficier d’une consultation médicale gratuite par des médecins spécialistes ainsi que des aides en nature, sous forme de vêtements et de paniers de produits alimentaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *