Agriculture : 99 MDH pour la reconversion des cultures

Agriculture : 99 MDH pour la reconversion des cultures

La région du Gharb a connu à nouveau de très fortes précipitations portant le cumul pluviométrique, au 23 février 2010, à plus de 640 mm, une moyenne qui représente 97% du niveau de la campagne précédente à la même période, mais dépasse de 85% la moyenne des 30 dernières années. «La concentration pluviométrique, particulièrement depuis le 8 février dernier, a porté, selon les premières estimations, la superficie touchée par les stagnations d’eau à 110.560 hectares dont 7.740 ha non emblavés. La majorité des terres inondées se situent dans les périmètres de Sidi Allal Tazi et Machraâ Bel Ksiri. Un bilan définitif sera dressé une fois la situation dans la région stabilisée», indique un communiqué du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime parvenu mercredi à la MAP.  Face à cette situation, le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime poursuit le déploiement de son plan d’action visant l’atténuation des effets des inondations dans les zones déclarées sinistrées.
Ce plan comprend plusieurs actions d’urgence visant, dans un premier temps, le désenclavement des douars touchés, et ce à travers la mobilisation de 15 pelles hydrauliques par l’Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG), la vaccination du cheptel ovin et bovin contre les différentes infections susceptibles de le toucher, ainsi que la distribution gratuite, en collaboration avec les autorités locales, d’orge aux agriculteurs dont les terres ont été encerclées par les eaux et ceux qui ont été déplacés. Le département de l’Agriculture a, par ailleurs, mobilisé une enveloppe budgétaire de 99 MDH pour financer le programme de reconversion des cultures perdues par des cultures de printemps, indique le communiqué. Cela va se traduire par la prise en charge de 90% du prix d’acquisition des semences hybrides de maïs, des semences hybrides et populations certifiées de tournesol et des semences certifiées de riz et 60% du prix des engrais destinés à ces cultures. En outre, souligne la même source, la région du Gharb bénéficie d’un important programme triennal pour le curage et des réseaux d’assainissement sur 3.400 km. Le programme lancé l’année dernière a bénéficié de 47 MDH en 2009, de 112 MDH en 2010 et de 76 MDH en 2011.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *