Ahizoune fait son entrée à l’IRCAM

Ahizoune fait son entrée à l’IRCAM

Le Conseil d’administration de l’IRCAM (Institut royal de la culture amazighe), qui se tient à partir de ce jeudi 30 mars 2006, accueillera onze nouveaux membres dont la nomination vient d’être approuvée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Parmi ces nouveaux membres, on retrouve Abdeslam Ahizoune, le président de directoire du Maroc Telecom. Selon une source de l’IRCAM, la nomination de M. Ahizoune, un berbère originaire du Moyen-Atlas, a été bien accueillie au sein de l’institut puisqu’il s’agit, pour ce dernier, de consacrer une ouverture sur l’environnement économique national.
La présence de Abdeslam Ahizoune aux réunions du CA de l’IRCAM est d’autant opportune que ce dernier, ajoute la même source, compte bénéficier de son expérience en matière de gestion et de management.
M. Ahizoune fait partie des 11 personnes choisies par SM le Roi sur une liste qui comprenait 18 noms. Sur cette liste, figuraient également Mohamed Sajid, le maire de Casablanca, et Meryem Bensaleh, responsable du groupe Holmarcom.
Parmi les nouveaux membres du CA de l’IRCAM, on retrouve également Driss Khrouz, directeur de la Bibliothèque nationale et Fatima Seddiki, professeur de littérature anglaise à l’université Mohammed Ben Abdellah de Fès et auteur de plusieurs recherches en linguistique amazighe.
Ces derniers siégeront aux côtés de Mohamed Ounia, professeur d’histoire exerçant à Al Hoceima, du sociologue Mohamed Lemnouar et de Abdelaziz Bourass, inspecteur de l’enseignement à la retraite et actif militant amazigh au sein de l’AMREC (Association marocaine de recherches et d’échanges culturels). On retrouvera aussi dans la nouvelle composition du CA de l’IRCAM des représentants d’ONGs de culture amazighe comme le journaliste et chercheur Saïd Moussaoui, ainsi que Hammou Azday, professeur universitaire et responsable de l’association "Anamur Amazigh".
Les hommes de El Habib Malki au sein de l’IRCAM changent également avec l’arrivée de Ahmed Hddachi, directeur de l’académie régionale Fès-Meknès-Tafilalet à la place de Slimane Chegdali et de Jamal Khalaf qui succède à Saleh Benyamna. M. Khalaf est directeur des programmes au département de Habib El Malki.
Les nouveaux membres viennent remplacer un groupe de membres démissionnaires depuis plusieurs mois pour protester contre les entraves que connaît la généralisation de l’enseignement de l’amazigh, entre autres.
Mais aussi pour remplacer deux autres membres décédés dont le célèbre poète Ali Sedki Azaykou et Mohamed Behri.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *