Ahmed Toufiq : «La commanderie des croyants est le garant de l’unité spirituelle »

Ahmed Toufiq : «La commanderie des croyants est le garant de l’unité spirituelle »

La chose religieuse au Maroc est encadrée par une structure coiffée par la commanderie des croyants, unique garant de la pérennité des valeurs de la religion, et est construite autour de l’institution des ouléma, des mosquées, des imams, des prédicateurs et autres préposés religieux, a affirmé le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq. Dans un exposé retraçant le bilan des activités des conseils des ouléma au titre de l’année précédente, présenté devant SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine à l’occasion de la veillée religieuse que le Souverain a présidée mercredi soir à la mosquée Qaraouiyine à Fès en commémoration de l’Aïd Al Mawlid Annabaoui, M. Toufiq a indiqué que la politique religieuse au Maroc est basée sur des constantes que sont l’unité de la croyance et du rite ainsi que les valeurs de l’éducation spirituelle. Cette politique, a-t-il dit, vise à garantir la sécurité spirituelle, laquelle est incarnée par l’harmonie existant entre les constantes du Royaume et ses actuels choix dans différents domaines.
Le ministre a souligné que le bilan des activités de ces conseils a démontré que l’institution des ouléma, dans sa nouvelle structure, ne cesse de s’ancrer au coeur de la société, d’améliorer le discours religieux et de l’adapter au contexte national, et de susciter davantage l’engouement populaire pour les activités des conseils. Outre la mission d’orientation qu’ils se sont assignés, certains conseils ont même franchi des étapes importantes en l’occurrence, la mise en place d’institutions à vocation sociale, a-t-il ajouté, mettant en exergue les résultats probants de cette action sociale dans ses différentes dimensions.
M. Toufiq a, par ailleurs, rappelé le rôle remarquable que joue la femme au sein des conseils des ouléma, en particulier sur le plan de la communication relative aux questions féminines, de la famille et de l’enfance, et le traitement de sujets y afférents, relevant, dans ce cadre, l’accueil favorable réservé par de larges franges de la société à cet apport. L’engouement croissant pour l’action des conseils des ouléma et en particulier les prestations des femmes au sein de ces institutions, s’explique par les effets du discours religieux modéré sur les esprits, à savoir la sérénité et la quiétude ressenties et confortées par la sincérité de ce discours.
Les conseils des ouléma sont en état d’alerte quasi-permanent pour suivre les derniers développements sur le plan national et international, multipliant les actions de communication avec les citoyens en leur rappelant notamment les dispositions de la Charia qui les somment d’affronter avec force tous ceux qui osent porter atteinte aux valeurs sacrées de la religion et de la patrie, sa sécurité, sa stabilité et son unité, a-t-il dit.
Le ministre a indiqué que la politique menée par SM le Roi, Amir Al Mouminine, en matière de gestion de la chose religieuse, qui est bien ficelée et structurée, a été confortée par des réalisations concernant essentiellement les mosquées, l’enseignement de la Charia et l’intérêt accordé aux préposés religieux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *