Aïd Al Adha : Les Casablancais boudent les abattoirs

Aïd Al Adha : Les Casablancais boudent les abattoirs

Cette année, l’opération du sacrifice du mouton de Aïd Al Adha dans les abattoirs de Casablanca a été un véritable fiasco. Alors que la SDL Casablanca Prestations chargée de la gestion des abattoirs de la métropole tablait sur un grand nombre de Casablancais pour venir égorger leur bête dans les abattoirs, ils étaient moins d’une centaine.

«Seulement 84 personnes sont venues le jour de l’Aïd pour sacrifier leur mouton», nous confirme un responsable à Casa Prestations. Pour égorger leur mouton sur place, ils ont dû ainsi débourser 240 DH par bête. A cela s’ajoutent les frais d’hébergement fixés à 24 DH par nuit. «30 personnes ont hébergé leur mouton deux jours avant le sacrifice et les 54 autres uniquement la veille», précise notre source.

Le montant de cette opération est relativement dérisoire. Ainsi, il faut compter 20.160 DH pour l’abattage (84×240) et 2.736 DH pour les frais d’hébergement (54×24+ 30×48). Ainsi, cette opération n’aurait rapporté que 22.896 DH.  Ces chiffres montrent bel et bien que les Casablancais ne sont pas intéressés par une telle initiative. Et pourtant, ce genre d’opération constitue une véritable solution pour de nombreuses familles casablancaises qui ne disposent pas de place où effectuer le sacrifice du mouton dans le respect de l’hygiène. Malgré la faible demande, notre source nous confirme que Casa Prestations compte renouveler cette opération l’année prochaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *