Aïd Al Adha : Les vétérinaires intensifient leur collaboration avec l’ONSSA

Aïd Al Adha : Les vétérinaires intensifient leur collaboration avec l’ONSSA

Plusieurs mesures ont été prises pour éviter un nouveau scandale de la viande verte

Les vétérinaires se sont engagés à doubler leur effort pour assurer la protection de la santé aussi bien publique qu’animale.

Les préparatifs pour l’Aïd Al Adha ont déjà démarré. Pour garantir le bon déroulement de l’opération et éviter tout nouveau scandale de la viande verte, le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, s’est réuni récemment avec les membres du Conseil national de l’Ordre national des vétérinaires , le secrétaire général du ministère et le directeur général de l’ONSSA (Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires). Après plus d’échanges sur les principales causes ayant entraîné le verdissement de certaines carcasses ovines l’année dernière, les vétérinaires se sont engagés à doubler leur effort pour assurer la protection de la santé aussi bien publique qu’animale. Dans un communiqué, le département de l’agriculture rappelle les causes de la viande verte en pointant du doigt «l’éventuelle utilisation frauduleuse des fientes de volailles dans l’alimentation des ovins et des caprins engraissés et à l’usage illicite par certains engraisseurs et/ou intermédiaires de substances et de médicaments non autorisés chez les animaux».

A l’issue de cette réunion, les membres du Conseil national de l’ONV se sont engagés durant toute la période de l’Aïd à sensibiliser les vétérinaires à collaborer davantage avec les services de l’ONSSA en les informant en temps réel de toute pratique illicite en matière d’utilisation et de commercialisation des médicaments et substances non autorisés ainsi que de toute utilisation frauduleuse des fientes de volailles dans l’alimentation des animaux préparés à l’abattage à l’occasion de l’Aïd. Parmi les autres mesures importantes figure la sensibilisation des éleveurs à adhérer au programme de préparatifs de l’Aid lancé par le ministère.

Il a aussi été décidé de renforcer le contrôle de l’usage et de la traçabilité des médicaments vétérinaires et d’inviter les services de douane et des autorités locales à renforcer le contrôle de la commercialisation des médicaments de contrebande et substances non autorisés. En marge de cette réunion, plusieurs dossiers concernant la profession vétérinaire ont été discutés et présentés au ministre qui a assuré de son soutien les membres de l’ONV. Cette rencontre a aussi été l’occasion de convenir du lancement de discussions et de programmes réguliers d’échange pour le traitement des aspects concernant la promotion de la profession vétérinaire afin de continuer pleinement à la protection du cheptel et de la santé publique.

Rappelons qu’il y a encore une quinzaine de jours, le ministère de l’agriculture avait décidé de renforcer les mesures de suivi et de contrôle de la délivrance des médicaments vétérinaires. Pour mettre en place ces mesures de vigilance et écarter tout facteur pouvant affecter la qualité des viandes abattues, la tutelle avait sollicité le concours de l’Ordre national des pharmaciens. Une réunion de sensibilisation s’était tenue entre le ministère et le président du Conseil national de l’Ordre national des pharmaciens, Hamza Guedira, portant sur la commercialisation des médicaments vétérinaires par les pharmaciens durant la période d’engraissement de l’offre destinée à l’Aïd Al Adha. L’objectif étant de veiller à ce que les médicaments vétérinaires délivrés, notamment les anti-inflammatoires, se fassent uniquement sur ordonnance vétérinaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *