Aïd Al Adha : Mobilisation générale pour faire face à l’affluence des voyageurs

Aïd Al Adha : Mobilisation générale pour faire face à l’affluence des voyageurs

Les voyageurs n’ont pas à s’inquiéter pour aller passer en famille l’Aïd Al Adha. Des mesures ont été prises pour répondre à la demande qui est extrêmement importante durant cette période de l’année. Pour faire face aux importants mouvements des voyageurs, l’Office national des chemins de fer et la Compagnie de transport marocaine (CTM) se sont mobilisés pour permettre aux citoyens de voyager dans les meilleures conditions de sécurité et de transport. L’ONCF renforce son offre de transport en mettant en circulation des trains supplémentaires vers toutes les destinations du Royaume. L’Office a également décidé d’augmenter le nombre de ses guichets afin de faciliter l’achat des billets et d’éviter les longues files d’attentes. En plus des équipes d’assistance, des agents ont été mobilisés dans toutes les gares. En prévision des grandes affluences engendrée par l’Aïd, particulièrement pour les journées du mercredi 19, jeudi 20 et dimanche 23 décembre 2007, l’ONCF recommande vivement aux voyageurs de se procurer des billets à l’avance à l’aller comme au retour.
Il en va de même pour les gares routières. Consciente des encombrements inévitables, la CTM a programmé un mois à l’avance des départs supplémentaires. «En dehors de la grille normale, la CTM a mis chaque jour entre 20 et 30 autocars supplémentaires» explique Mustapha Jafir, chef d’agence de la CTM à Casablanca avant d’ajouter que les lignes du Sud sont les plus prisées notamment en direction d’Agadir, Tiznit,Taroudant, Zagora, Rachidia. Pour ce qui est des tarifs, il est à noter une légère augmentation pour les longs trajets, motivée par le fait que les autocars qui desservent ces destinations reviennent vides. «En cette période de fête, il a été décidé d’augmenter de 10 à 20% les billets pour les longs trajets. Par contre il y a un maintien du tarif normal pour les courts trajets par exemple vers Meknès, Fès, Tétouan,,Marrakech», souligne M. Jafir.
Du côté du ministère des Transports, les responsables de ce département ont indiqué que des mesures nécessaires ont été prises. Les actions entreprises ont porté sur la définition des besoins par les délégations en transport additionnel, l’identification du parc et des entreprises de transport concernées. Des dispositions ont été prises au niveau du contrôle des autocars afin de garantir la sécurité des voyageurs. «En plus des visites techniques, il y a un contrôle préalable des véhicules pour éviter les accidents de la route», souligne un responsable du ministère. Notons la mise en place d’une commission multipartite de suivi des procédures techniques. L’action du ministère s’est également focalisée sur le renforcement des gares routières. Celles-ci sont mieux préparées. Pour ce qui est de la vente au marché noir de billets,une campagne de sensibilisation a été mise en place . L’objectif étant de sensibiliser les voyageurs sur les risques et périls d’acheter leurs billets chez les faux coursiers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *