Aide à l’emploi : De nouvelles catégories de chômeurs bientôt ciblées

Aide à l’emploi : De nouvelles catégories de chômeurs bientôt ciblées

Les programmes publics d’emploi seront élargis pour couvrir les non-diplômés, les personnes en situation de handicap, les habitants en milieu rural ainsi que les migrants en situation régulière. C’est l’une des annonces faites par le chef de gouvernement, Saâd Eddine El Othmani au cours de la première réunion du Comité ministériel de l’emploi tenue lundi dernier. Cette réunion a été consacrée à l’examen du plan national de promotion de l’emploi et aux mécanismes de préparation et d’exécution ainsi que l’échéancier de sa mise en oeuvre. Créé en 2015, le Comité ministériel a pour but de fixer les orientations stratégiques de la politique gouvernementale en matière d’emploi. Il a également pour mission de mettre en place un plan d’action et de suivre son exécution ainsi que le renforcement des mesures opérationnelles de promotion de l’emploi.

Le chef de gouvernement a insisté au cours de la réunion sur l’importance de mettre en place un cadre de coordination entre les différents intervenants et acteurs dans le domaine de l’emploi. «Il faut intégrer les objectifs de la promotion de l’emploi dans les politiques économiques et les plans nationaux de développement », a dit le numéro un de l’Exécutif. De son côté, le ministre de l’emploi et de l’insertion professionnelle, Mohamed Yatim, a indiqué que la réunion du Comité ministériel de l’emploi constitue un premier pas sur la voie de la mise en oeuvre du Plan national de promotion de l’emploi (PNPE) dans ses dimensions stratégiques, dont les fruits seront bientôt visibles.

«Ce Comité ministériel, instauré par le programme gouvernemental en tant qu’instrument juridique dans le domaine de l’emploi, a pour mission de définir les orientations stratégiques de la politique gouvernementale en matière d’emploi, avant de les présenter au Conseil de gouvernement», a-t-il ajouté expliquant par la même occasion que l’adoption du PNPE constitue un pas vers la concrétisation du programme et de la politique du gouvernement en matière d’emploi. Le ministre a annoncé en outre que des groupes de travail thématiques dédiés aux différents axes du PNPE ont été mis en place et consacrés, entre autres, à la promotion de la création d’emplois, à l’adaptation de la formation universitaire et professionnelle aux besoins du marché du travail, aux programmes actifs de l’emploi et à l’environnement du travail, concernant notamment l’organisation syndicale et le dialogue social.

Mais ce n’est pas tout. Mohamed Yatim a fait savoir que d’autres groupes de travail thématiques se rapportant à la mise en oeuvre territoriale de la Stratégie et du Plan nationaux de l’emploi, en partenariat avec les régions, sont mis en place concluant que le Comité ministériel travaille, à cet effet, en synergie avec les régions pour la mise en place de programmes, à l’instar de celui de développement intégré des provinces du Sud. Le chef de gouvernement entend, quant à lui, accélérer le travail de ces groupes créés. Il a dans ce sens appelé les départements gouvernementaux concernés à se réunir d’urgence pour proposer les mesures convenables et examiner les projets et programmés dans ce domaine. Il faut dire que les chiffres sur le chômage inquiètent les responsables.

Les dernières statistiques publiées par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) montrent que le chômage demeure répandu parmi les jeunes diplômés dans les villes. Ainsi, le HCP affirme que le pays comptait au deuxième trimestre 2017 pas moins de 1,1 million de chômeurs au Maroc, soit 33.000 personnes par rapport à la même période en 2016. Cette hausse serait, selon la même source, le résultat direct de l’augmentation du nombre de chômeurs dans les villes (45.000 personnes en plus en milieu urbain). Autrement, le taux de chômage est passé de 9,1 à 9,3% au niveau national.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *