Aide directe aux veuves : 72.662 bénéficiaires au 4 août 2017

Aide directe aux veuves : 72.662 bénéficiaires  au 4 août 2017

Le renforcement de la cohésion sociale et la lutte contre la pauvreté constituent une priorité pour le gouvernement.

Pour l’année 2018, le gouvernement a pour ambition de poursuivre et d’accélérer les différents programmes qui ont été déjà mis en œuvre, en l’occurrence ceux financés dans le cadre du Fonds d’appui à la cohésion sociale et les programmes de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). L’une des mesures importantes à signaler est la mise en place d’un projet d’identification et de ciblage pour les programmes de protection sociale. Concrètement, ce nouveau projet consiste à développer un registre national de la population avec un numéro d’identification unique et un registre social unique qui servira comme point d’entrée pour l’enregistrement des individus, des familles et des ménages aux différents programmes sociaux. S’agissant des actions financées par le Fonds d’appui à la cohésion sociale, celles-ci portent sur le Régime d’assistance médicale (Ramed), le programme d’aide directe aux femmes veuves en situation de précarité ainsi que l’assistance aux personnes à besoins spécifiques. L’opération d’aide directe aux veuves porte ses fruits.

Selon la note de présentation du projet de la loi de Finances 2018, le nombre de bénéficiaires de cette aide s’est chiffré à 72.662 femmes au 4 août 2017. Depuis le lancement de cette opération en février 2015, une enveloppe de 815,3 millions de dirhams a été versée à la Caisse nationale de retraite et d’assurances, chargée de la gestion de ce programme dont 334,3 millions de dirhams ont été mobilisés au titre des trois premiers trimestres de l’année 2017. Au total, 300.000 veuves devraient bénéficier de cette allocation mensuelle. Concernant le Fonds d’entraide familiale, depuis son démarrage en 2011 et jusqu’à fin mai 2017, ce dernier a exécuté 14.760 actes judiciaires pour un montant total de 150 millions de dirhams. Dans le but précis d’assurer une meilleure gestion de ce fonds et de simplifier les procédures, un arrêté conjoint entre le ministère de la justice et le ministère des finances a été signé en 2017. Rappelons que le décret n°2.11.195 du 6 septembre 2011 fixe à 350 dirhams le montant à verser mensuellement à chaque bénéficiaire sans que le total des pensions accordées à une même famille ne puisse excéder les 1.050 dirhams.

Pour ce qui est du programme d’assistance aux personnes à besoins spécifiques, depuis son lancement à fin juin 2017, on notera l’amélioration des conditions de scolarisation des enfants en situation de handicap pour 10.927 bénéficiaires dont 4.000 filles. Il y a lieu de relever la promotion des AGR et TPE au profit de 479 bénéficiaires et l’octroi d’aides techniques et d’appareillages orthopédiques et médicaux au profit de 7.800 bénéficiaires. Pour sa part, l’extension du Ramed a permis d’atteindre plus de 11,46 millions de bénéficiaires à fin août 2017 (4,6 millions de foyers ont été immatriculés). Le Régime couvre actuellement 141 % de la population cible estimée à 8.107.166. En 2016, un versement de 1,02 milliard de dirhams avait été opéré au profit des CHU et de l’Anam.

Concernant le Fonds d’entraide familiale, depuis son démarrage en 2011 et jusqu’à fin mai 2017, ce dernier a exécuté 14.760 actes judiciaires pour un montant total de 150 millions de dirhams. Dans le but précis d’assurer une meilleure gestion de ce fonds et de simplifier les procédures, un arrêté conjoint entre le ministère de la justice et le ministère des finances a été signé en 2017.

L’INDH toujours en marche

Le gouvernement poursuivra la mise en œuvre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Durant la période 2005-2016, 44.477 projets et 12.777 actions ont été réalisés pour un investissement global de 34,5 milliards de dirhams dont la part de l’INDH s’élève à 20,74 milliards de dirhams, soit un effet de levier de 40%. Au total, 10,4 millions de personnes ont bénéficié de ces différents projets. S’agissant des activités génératrices de revenus (AGR), 8.800 ont été lancées au profit de 132.000 bénéficiaires pour un montant global de 2,7 milliards de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *