Aide directe aux veuves: Près de 59.000 bénéficiaires à fin septembre 2016

Aide directe aux veuves: Près de 59.000 bénéficiaires à fin septembre 2016

à fin septembre 2016, près de 68.000 demandes ont été déposées au niveau des annexes administratives du lieu de résidence des concernées.

L’opération d’aide directe aux veuves va bon train. Depuis son lancement en février 2015 à septembre 2016 les demandes déposées et traitées n’ont cessé d’augmenter. C’est du moins ce qui ressort des statistiques du ministère de la solidarité, de la famille, de la femme et du développement social. Contactée par ALM, une source proche du dossier au ministère de tutelle nous a confirmé qu’à fin septembre 2016, près de 68.000 demandes ont été déposées au niveau des annexes administratives du lieu de résidence des concernées. Quant aux demandes qui ont été traitées par le Comité provincial permanent (CPP) et reçues par le département de Bassima Hakkaoui, celles-ci s’élèvent à 65.269.  Toujours selon notre source, les demandes examinées par le CPP se sont chiffrées à 64.480. Autre  chiffre à relever : 250 demandes sont actuellement en  cours de traitement par  le CPP. Il est important de signaler que 58.702 demandes ont été transmises à la Caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA) pour paiement.

Pour le paiement de ces allocations aux veuves, le ministère de l’économie et des finances a débloqué à la CNRA un montant total de 346 millions de dirhams.

Il n’est pas inutile de rappeler que  les veuves doivent fournir plusieurs pièces pour pouvoir bénéficier de cette aide,  à savoir : une copie de la CIN, un certificat de décès du mari, un certificat de vie des orphelins, un certificat scolaire ou un certificat de formation professionnelle si les enfants ont atteint l’âge d’être scolarisés, un certificat prouvant le handicap si l’orphelin est handicapé, une copie de la carte Ramed, une attestation délivrée par l’administration des impôts prouvant que la veuve ne paie que l’impôt relatif à sa résidence principale, une déclaration sur l’honneur prouvant que le demandeur ne bénéficie d’aucune rente ni aide familiale. Le montant de l’aide directe est situé dans une fourchette allant de 350 à 1.050 DH (dans la limite de trois enfants) et sans la possibilité de cumuler ce soutien financier avec toute autre aide quelle qu’en soit la nature (bourses scolaires, aide fournie dans le cadre du programme «Tayssir», ou avec une pension, allocation familiale, ou aide directe payée par le budget de l’Etat ou par les budgets des collectivités territoriales, des établissements ou toutes autres institutions publiques). Ceci dit, les veuves dont les enfants ont plus de 21 ans ne pourront pas y prétendre.

Zoom sur les étapes à suivre

Dépôt de la demande à l’annexe administrative du lieu de résidence de la veuve. Cette initiative a pour but précis de faciliter la procédure de dépôt des demandes et par souci de proximité. Un récépissé est délivré immédiatement aux intéressées dès dépôt de leurs demandes.

Examen des demandes par le CPP (Comité provincial permanent) : Liste des veuves éligibles et liste des veuves non éligibles

Envoi des demandes via le ministère de l’intérieur au ministère de la solidarité, de la femme, de  la famille et du développement social

Examen des dossiers par le CCP (Comité central permanent): Liste des veuves bénéficiaires et liste des veuves non bénéficiaires.

Envoi des listes des veuves bénéficiaires à la CNRA (Caisse nationale de retraites et d’assurances) pour paiement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *