Aide marocaine à l’Afghanistan

Le Maroc, qui partage les préoccupations de la Communauté internationale quant à la nécessité de soutenir le processus lancé par la Conférence de Bonn pour le rétablissement de la paix, de la sécurité et de la stabilité en Afgha-nistan, ne peut que contribuer à la campagne internationale pour la reconstruction de ce pays détruit par plus de deux décennies de guerres, a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mohamed Benaissa.
Dans une intervention devant la Conférence internationale des donateurs pour la reconstruction de l’Afghanistan, qui s’est ouverte lundi à Tokyo avec la participation de délégations de soixante pays et de vingt organisations internationales, M. Benaissa a annoncé la décision du Maroc de fournir, à court terme, des aides humanitaires d’urgence à ce pays islamique frère.
A long terme, le royaume accordera aux autorités afghanes le soutien nécessaire, sur la base de son expérience acquise dans les domaine de l’agriculture, de l’industrie agricole, de la gestion des ressources en eau et des projets de développement rural, a-t-il ajouté.
Le Maroc comprend parfaitement les conclusions dégagées par le Comité chargé de superviser la reconstruction de l’Afghanistan durant sa réunion des 21 et 22 décembre dernier à Bruxelles, a-t-il dit, rappelant que le Comité avait mis l’accent sur la nécessité de fournir une aide pour la mise à niveau des institutions et la restructuration du nouvel Etat afghan.
Le ministre a réaffirmé le soutien du Maroc aux efforts et aux engagements de la communauté internationale pour l’instauration d’une paix et d’une stabilité durables en Afghanistan et la préservation de son intégrité territoriale, soulignant que le royaume a été l’un des premiers pays à avoir vigoureusement condamné les actes sauvages de terrorisme perpétrés le 11 septembre dernier contre des institutions économiques et politiques aux Etats-Unis.
Il a également rappelé l’organisation à Rabat d’une rencontre des représentants des trois religions monothéistes qui ont notamment exprimé leur opposition à tout amalgame entre le terrorisme et l’islam.
Cette rencontre avait été marquée par la lecture d’une lettre adressée aux participants par SM le roi Mohammed VI, dans laquelle le Souverain avait mis l’accent sur les nobles idéaux de l’islam, religion qui prône la tolérance, la paix et la fraternité, a-t-il ajouté M. Benaissa a en outre rappelé le soutien accordé par le Maroc au peuple afghan sous forme d’aides humanitaires urgentes aux populations afghanes déplacées au Pakistan ou dans des zones frontalières, soulignant que le Maroc était parmi les premiers pays qui a fourni des aides humanitaires, en signe de sa préoccupation de la situation dramatique du peuple afghan.
Le chef du gouvernement intérimaire afghan, Hamid Karzai, a de son côté prononcé une allocution devant la conférence appelant la Communauté internationale à accorder des aides financières urgentes et à ne pas se contenter de promesses, soulignant que son pays a pour finalité de compter sur lui-même et que les aides sont toujours essentielles au début.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *