Al Gazar Diali pour un Aïd sans risques pour la santé

Al Gazar Diali pour un Aïd sans risques pour  la santé

L’ONSSA lance une caravane au profit des professionnels de la boucherie

Cette caravane porte essentiellement sur les critères à observer pour choisir l’animal destiné à l’abattage, son entretien et sa nourriture.

Al Gazar Diali, une caravane de formation et de sensibilisation en matière de bonnes pratiques sanitaires et d’hygiène au profit des abatteurs et aides-bouchers a été lancée lundi à Agadir en présence de Mohamed Sadiki, secrétaire général du ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, et qui rentre dans le cadre des préparatifs de l’Aïd Al Adha 1440.

Cette caravane se tient sous le thème «Tous pour un Aïd sans risques pour la santé du consommateur» et porte essentiellement sur les critères à observer pour choisir l’animal destiné à l’abattage, son entretien et sa nourriture, les conditions d’hygiène devant être réunies dans le boucher lui-même, ses outils et le lieu destiné à l’abattage, la bonne méthode d’abattage et de conservation de la carcasse et les moyens de protection de l’environnement contre les facteurs de pollution résultant de l’abattage.

Ainsi, ce programme vise notamment l’identification, la traçabilité et la certification des bêtes et la lutte contre toute transgression des lois en vigueur, sous la supervision des autorités.

En effet, cette opération s’inscrit dans le cadre d’un programme mis en place par le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) en partenariat avec la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et en collaboration avec le ministère de l’intérieur visant le suivi et la traçabilité des ovins et caprins destinés à l’abattage à cette occasion et l’orientation du consommateur. Notons que dans le cadre des préparatifs de l’Aïd Al Adha 1440, l’ONSSA a mis en place une série de mesures pour que cette fête se déroule, comme l’année dernière, dans les meilleures conditions.

Ces mesures, mises en œuvre au cours des mois précédents, comprennent l’enregistrement des éleveurs-engraisseurs, l’identification des ovins et des caprins, le contrôle de la qualité de l’eau, le contrôle des aliments pour animaux, et des fientes à la sortie des élevages avicoles et à leur destination.

L’Office a saisi les différentes parties prenantes, notamment le ministère de l’intérieur et les douanes, afin de renforcer le contrôle des médicaments vétérinaires sur le marché local et aux frontières.

A l’instar de l’année dernière, 30 souks supplémentaires (dont 8 nouvellement créés cette année) dédiés à la vente des ovins et des caprins destinés pour l’Aïd ont été mis en place pour renforcer le réseau de commercialisation.

Parallèlement au plan d’action Aïd Al Adha, l’Office a mis en place un plan de communication intégré ciblant à la fois les agriculteurs et les consommateurs à travers des capsules radio et spots TV, des brochures ainsi que les médias sociaux. L’ONSSA a mis à la disposition des citoyens un numéro bleu afin de recevoir leurs demandes d’informations et réclamations.

Une panoplie de mesures prises pour le bon déroulement de l’Aïd

En vue de garantir le déroulement de l’opération Aïd Al Adha 2019 dans de bonnes conditions, le ministère de tutelle a mis en place une panoplie de mesures. Celles-ci comprennent l’enregistrement des éleveurs engraisseurs, l’identification des ovins et des caprins, le contrôle de la qualité de l’eau, le contrôle des aliments pour animaux, le contrôle des médicaments vétérinaires et le contrôle des fientes à la sortie des élevages avicoles et à leur destination. Se référant aux premières statistiques fournies, un total de 7,4 millions de têtes ont été identifiées dans le cadre des préparatifs de l’Aïd Al Adha. De même, 236.000 éleveurs engraisseurs ont été enregistrés marquant une hausse de 71%. En vue de renforcer le réseau de commercialisation, il a été procédé également à l’ouverture de 30 souks supplémentaires dont 8 nouvellement créés cette année.

Rappelons que le système d’identification du cheptel a été lancé depuis 2015. Il s’agit d’un outil indispensable pour la gestion sanitaire et zootechnique du cheptel. L’idée étant d’identifier les bêtes à travers des boucles électroniques qui fonctionnent par radiofréquences dotant la bête d’un numéro national. L’opération de l’identification passe par deux phases. La première consiste à approcher les éleveurs et les sensibiliser à l’importance de cette démarche. La deuxième étape porte sur des visites de terrain effectuées par les responsables de l’ONSSA pour examiner l’état du cheptel.

Cette action vient en effet en prévention aux incidents constatés lors des précédentes fêtes. Le verdissement de carcasse constaté antérieurement résulte de l’usage de substances non autorisées dans l’engraissement du bétail notamment les fientes de volailles, ainsi que le recours à l’utilisation frauduleuse ou abusive de substances pharmaceutiques. Des pratiques auxquelles s’est vigoureusement attaqué le département de l’agriculture en collaboration étroite avec les services concernés notamment l’ONSSA, l’Ordre national des vétérinaires et l’Ordre des pharmaciens.

Des actions rigoureuses menées par l’ONSSA

Comme à l’accoutumée, l’ONSSA renforce ses actions de contrôle à la veille d’Aïd Al Adha. Dans un bilan arrêté à fin juillet 2019, l’Office a effectué 658 sorties de contrôle et a prélevé 381 échantillons d’aliments pour animaux. De même, les agents de l’ONSSA ont prélevé 500 échantillons de viandes et 25 échantillons d’eau.

L’Office a par ailleurs délivré 331 laissez-passer des fientes de volailles. A cet effet, les agents de l’ONSSA ont dressé 10 procès-verbaux d’infractions dont 3 cas concernent l’utilisation des fientes de volailles pour l’engraissement des animaux dans les régions de Casablanca et de Rabat et 7 autres relatives à la vente de médicaments vétérinaires au niveau des souks hebdomadaires d’origine inconnue ou sans autorisation dans les régions de Marrakech, l’Oriental, Rabat-Salé-Kénitra et Beni Mellal-Khénifra.

Le plan d’action Aïd Al Adha de l’ONSSA porte par ailleurs sur une communication intégrée ciblant à la fois les agriculteurs et les consommateurs à travers des capsules radios et spots TV, des brochures ainsi que les médias sociaux. Par ailleurs, l’ONSSA a mis à la disposition des citoyens le numéro bleu 0801003637 afin de recevoir leurs demandes d’informations et réclamations, chaque jour, de 8 h à 20h.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *