Al-Megrahi compte publier un livre pour prouver son innocence

Al-Megrahi compte publier un livre pour prouver son innocence

Abdelbasset Ali Al-Megrahi, auteur libyen de l’attentat de Lockerbie, compte publier un livre pour faire la lumière sur l’affaire de Lockerbie et prouver son innocence, rapporte lundi, le quotidien britannique «The Times». Libéré, jeudi dernier, de sa prison écossaise où il purgeait une peine d’emprisonnement à vie assortie d’une peine de sûreté de 27 ans, Al-Megrahi, qui continue de clamer son innocence, fera du prochain livre une plate-forme pour défendre son innocence. M. Al-Megrahi rédigera son livre pour donner des détails sur sa vie derrière les barreaux et révéler tout ce qu’il sait au sujet de l’attentat, selon Abderrahmane Swessi, ancien consul général libyen à Glasgow. Il a souligné que l’ancien détenu écrira son livre sans aide ni intervention de la part du gouvernement libyen. Le ressortissant libyen avait confié à «The Times», peu après son retour en Libye, qu’il allait publier de nouvelles preuves sur son innocence. M. Al-Megrahi est la seule personne condamnée en relation avec l’explosion d’un avion américain près du village écossais de Lockerbie en 1980, ayant fait 270 morts. Ses sympathisants estiment qu’il a servi de bouc émissaire dans un complot international dont les détails ne seront peut être jamais dévoilés.    
Par ailleurs, la libération d’Al-Megrahi continue de défrayer la chronique en Grande-Bretagne. La presse a indiqué que la décision risque de marquer la fin de l’actuel gouvernement écossais dirigé par le parti nationaliste. Les partis de l’opposition sont en train de préparer un vote de confiance contre le gouvernement, qui continue d’argumenter que la libération d’Al-Megrahi pour des raisons humanitaires, a été décidée conformément aux lois et à la Constitution de l’Ecosse. La décision, qui a suscité la colère des Etats-Unis, risque de se traduire par un boycott économique américain contre l’Ecosse, avait rapporté la presse britannique. Abdelbasset Ali Al-Megrahi était un agent des renseignements libyens, responsable de la sécurité de la compagnie aérienne Libyan Arab Airlines, et directeur du Centre d’études stratégiques de Tripoli, en Libye.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *