Algérie : Manifestation en Kabylie contre les violences d’Al Qaïda

Algérie : Manifestation en Kabylie contre les violences d’Al Qaïda

Environ 2.500 personnes ont manifesté lundi à Freha, en Kabylie, pour réclamer une protection accrue contre des activistes liés à Al Qaïda qui se servent de la région comme bastion. Cette manifestation d’une ampleur inhabituelle a été déclenchée par une tentative d’enlèvement perpétrée la semaine dernière par des membres présumés d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Cette tentative de rapt s’est soldée par la mort d’un homme d’affaires de la région. Ville de 24.000 habitants, Freha se trouve à 130 km à l’est d’Alger. La colère des manifestants était dirigée contre les activistes islamistes qui, depuis des années, enlèvent des dizaines d’hommes d’affaires locaux, mais aussi contre les autorités, qu’ils accusent d’inaction. Mohamed Ikherbane, élu du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), formation bien implantée en Kabylie, a réclamé une enquête sur le récent rapt et dit ne pas comprendre le silence du gouvernement. Selon des médias locaux, un groupe d’insurgés a tenté le 14 novembre d’enlever Hand Slimana, un homme d’affaires. Il a été blessé par balle en tentant de s’échapper et a ensuite succombé à ses blessures. Les ravisseurs ont pris un second homme en otage mais l’ont relâché en fin de semaine. Les Berbères, groupe ethnique qui a sa propre langue et sa propre culture, sont majoritaires en Kabylie et ils ont parfois entretenu des relations tendues avec la majorité arabophone. Des élus du RCD ont interrompu bruyamment un discours du Premier ministre Ahmed Ouyahia le mois dernier au Parlement. Il s’agissait d’une rare manifestation de désaccord en Algérie où la plupart des partis politiques sont très mesurés dans leurs critiques envers le gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *