Algérie : quatre morts et 17 blessés dans un attentat

Deux gendarmes et un civil algériens ainsi qu’un ressortissant chinois ont trouvé la mort dans un attentat au véhicule piégé en Kabylie, où trois islamistes armés ont été tués après l’explosion et deux autres au cours d’une opération distincte des forces de sécurité. L’attentat, qui a visé une unité d’intervention rapide de la gendarmerie nationale de Timizar, dans la commune d’Ammal, près de Lakhadria, a fait 4 morts et au moins 17 blessés, a déclaré un responsable de la sécurité à l’agence APS. Il n’a pas précisé si les victimes étaient des civils ou des militaires. En ripostant, les gendarmes ont tué deux islamistes qui accompagnaient le kamikaze conducteur du véhicule piégé, a ajouté la source sécuritaire. Des sources locales et chinoise avaient auparavant indiqué à l’AFP qu’au moins deux gendarmes algériens et un ressortissant chinois avaient été tués dans cet attentat. Le conducteur d’un camion piégé a activé une charge explosive au moment où il arrivait au barrage installé à Ammal, jeudi vers 23h00 (22h00 GMT), tuant les deux gendarmes et un ressortissant chinois, indiquaient ces sources. L’ambassade de Chine en Algérie a confirmé, vendredi à l’AFP, qu’un «ouvrier chinois, travaillant pour une société chinoise, avait été tué dans l’explosion au moment où il passait le barrage». Presque à la même heure et à quelques dizaines de kilomètres à l’Est de Lakhdaria, les forces de sécurité ont intercepté un véhicule près d’un restaurant de Rafour transportant trois islamistes armés, dont deux ont été tués dans une fusillade et le troisième capturé, selon des responsables de la sécurité cités par l’agence APS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *