Ali Elhadi Belhadj du PAM élu président du conseil régional

Ali Elhadi Belhadj du PAM élu président du conseil régional

Candidat unique suite au retrait de son concurrent Saâd Al Banyahyati du RNI (Nador), Ali Elhadi Belhadj (conseiller de Berkane), du Parti Authenticité et Modernité, a été élu, samedi dernier, président du conseil de la région de l’Oriental avec 61 voix sur un total de 85 que compte le conseil. Lors de la même séance, Abderrahmane Ben Tayeb (Jerada) du parti de l’Istiqlal a remporté le poste du 1er vice-président avec 44 voix (sur 83 voix.) De son côté, Omar Abbou de l’USFP (Figuig) a décroché le poste de 2ème vice-président (29 voix) à la majorité absolue au terme d’un scrutin nominatif.
Interrogé, en marge de ces élections, par ALM sur la dynamique qu’il compte insuffler au conseil pour répondre aux multiples attentes, M. Belhadj a déclaré : «J’espère être à la hauteur des attentes des citoyens afin d’accompagner positivement les actions initiées par le Souverain et qui sont en train de faire de l’Oriental une région à fort potentiel de croissance. Avec la nouvelle équipe dirigeante du conseil, nous allons opérer selon une vision qui implique tout le monde. Un travail collégial n’est pas du simple ressort des membres du bureau mais de l’ensemble des élus. Ensemble, on peut hisser notre région au niveau des régions les plus performantes du pays». Concernant sa méthodologie de travail, le nouveau président prône l’approche participative : «La gestion d’une région n’est pas du ressort d’un individu ou d’un groupe restreint. La performance passe par la motivation bénéfique de l’ensemble des provinces qui doivent s’impliquer davantage dans leurs projets de développement. Je suis là pour travailler avec tout le monde afin d’assurer à la région ses chances de réussite tout en encourageant chaque province à valoriser ses réelles potentialités de développement», a indiqué M. Belhadj. Concernant les raisons qui l’ont poussé à revenir à sa région natale pour tenter un nouveau challenge alors qu’il avait peaufiné sa bosse de conseiller dans d’autres régions, M. Belhadj a déclaré qu’il s’inscrit dans la lignée de ceux qui préfèrent s’investir à fond pour réussir les différents défis de développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *