Ali Janah : «On planifie l’avenir des jeunes»

Ali Janah : «On planifie l’avenir des jeunes»


ALM : Comment est née l’idée de créer votre association ?
Ali Janah : L’initiative de créer Maroc Avenir a été prise en novembre. Et c’est en avril dernier que notre association a été effectivement fondée suite à une réunion tenue entre cinq membres du bureau. Outre le président fondateur, Maroc Avenir est actuellement constituée d’une vingtaine de jeunes étudiants âgés entre 20 et 27 ans. Quant à l’idée de création, elle est née, car depuis tout le temps, on entend les jeunes critiquer le Maroc, c’est pourquoi il fallait passer à l’action.
Je signale, à cette occasion, que la naissance de notre fondation n’est pas due aux conjonctures actuelles.

Quels sont les objectifs de Maroc Avenir?
Notre association vise à inciter les jeunes à travailler. C’est ainsi qu’il peut y avoir un autre Maroc. Grâce à notre initiative, ces jeunes peuvent aussi se fixer un objectif. Le logo de Maroc Avenir, composé de trois anneaux, reflète bien ces objectifs. Ainsi, l’anneau du milieu représente notre association. Notre but est de réconcilier entre deux classes.
La première classe est représentée par de jeunes collégiens issus de milieux défavorisés qui ne disposent pas de soutien. Pour notre première année, on est parti au collège Al Manar à El Hank à Casablanca pour procéder à la sélection de six collégiens que nous avons parrainés. Je tiens à remercier, à cette occasion, la directrice du collège qui nous a apportés beaucoup de soutien. Chacun des élèves précités est doué dans un domaine donné, à savoir le football, la cuisine, la couture, la peinture et l’écriture. Quant à la deuxième classe, elle est constituée de gens qui ont réussi dans ces domaines précités. Notre tâche consiste à mettre les deux classes en contact, les rapprocher de la réussite tout en réalisant leurs objectifs et leur montrer que rien n’est impossible. Autrement dit, on planifie l’avenir des jeunes tout en leur fixant un objectif. Dans l’ensemble, le logo de l’association représente la société marocaine et notre anneau constitue le maillon le plus fort de la chaîne, voire un lien entre les différentes tranches de la société. Outre le logo, l’association dispose d’un slogan qui est: «Ensemble, donnons aux jeunes un avenir».

Comment se fait le choix des jeunes parrainés ? Et en quoi consiste votre soutien?
Le choix s’est porté sur des élèves de la première année du collège Al Manar sur la base de consultations avec leurs professeurs respectifs. Ce sont des jeunes qui se trouvent dans une situation délicate puisque l’établissement où ils étudient se situe entre des bidonvilles et une zone de villas. La majorité de ces élèves se posait la question d’avoir cette richesse, alors les jeunes de notre association leur ont expliqué que le travail leur permettra d’atteindre ce but. A cet effet, nous avons cherché leurs centres d’intérêt. Par exemple, quand une jeune fille parrainée a choisi la peinture, nous l’avons programmée parmi les domaines précités. D’autant plus que ces jeunes souffrent de problèmes familiaux, alors si nous arrivons à leur fournir ce dont ils ont besoin, cela va les aider à réussir et s’épanouir. En outre, notre association assure à ces jeunes un soutien moral et des cours de soutien notamment en français, maths, dessin, et hygiène tout en leur créant un cadre favorable. D’ailleurs, les jeunes de l’association excellent dans certaines matières. Et parfois, on leur fournit un soutien matériel à travers un don de cartables. Notre association entend également d’assurer un suivi aux jeunes sélectionnés en concrétisant leurs objectifs.
C’est le cas de l’organisation d’une exposition au profit de la jeune fille parrainée en peinture. Pour procéder à la sélection des élèves, notre association ne se base pas sur les résultats scolaires. Pour une jeune fille qui a eu, cette année, une moyenne de 6/20, si elle réussira l’année prochaine avec 11/20 grâce aux cours de soutien, cela prouvera que notre association a porté ses fruits.

Qu’en est-il de votre plan d’action pour les années à venir ?
Si cette année, on a parrainé six élèves, l’année prochaine nous envisageons de soutenir dix nouveaux collégiens. Notre plan d’action sera adapté en fonction de notre résultat de la première année et de notre budget.

Comment évaluez-vous votre place dans la société par rapport à des associations entreprenant des activités similaires?
Tout dépend de notre travail. Celui-ci n’aurait pu se concrétiser sans l’effort de tous les membres de l’association. Et s’il donne ses fruits, notre place serait plus importante. Ce qui importe c’est que les jeunes doivent avoir un soutien.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *