Alimentation en eau potable à Taza

Alimentation en eau potable à Taza

La Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Taza (RADEETA) conclura une convention de coopération et de partenariat avec l’Agence pour la Promotion et le Développement Social et Economique des Préfectures et Provinces du Nord (APDN) pour le co-financement de l’opération de branchements sociaux au réseau de l’eau potable de quelque 1300 ménages démunis dans la province. Cette action sociale vitale a été rendue possible avec la solution définitive du problème crucial d’insuffisance d’eau dont pâtissait la ville de Taza en raison des années successives de sécheresse et de tarissement de nappes phréatiques proches de l’agglomération. Depuis l’été 2002, l’eau potable suffisante est puisée du barrage Bab Louta, réalisé par le ministère de l’équipement. Le coût de l’opération de la pose des conduites par l’Office National de l’Eau Potable (ONEP) sur une distance de 71 Kilomètres est évalué à environ 500 millions de dirhams. Ce projet, qui profitera également à plusieurs douars et localités limitrophes de la conduite d’eau dans la province, permettra d’assurer la sécurité de l’approvisionnement de l’eau potable de la ville aux horizons de l’an 2020. Le projet contribuera également à l’essor de la ville, notamment sur les plans de l’urbanisme, de l’industrie et du tourisme. Pour accompagner ce développement, la régie a mis en place des équipements modernes. Ainsi, elle a procédé à l’acquisition de quelque 2.000 compteurs au titre de l’exercice 2000. Au cours de cet été, le conseil d’administration de la régie a examiné et approuvé le rapport annuel de gestion et les comptes officiels de l’exercice 2002 tout en enregistrant avec satisfaction les actions importantes entreprises par la régie durant cette année sur les plans organisationnel, réalisation des investissements, recouvrement des créances, amélioration de la qualité de service rendu aux clients, gestion du patrimoine et communication et modernisation des outils de gestion. S’agissant des investissements, la régie a investi environ cinq millions de dirhams. Les investissements ont concerné essentiellement la mise en place des infrastructures de base tels que les ouvrages de stockage et de pompage visant le transfert des eaux traitées du barrage aux différents quartiers de la ville. Pour les comptes officiels au titre de 2002, la régie a réalisé un chiffre d’affaires de 19 millions de dirhams en progression de 30 % par rapport à l’année 2001, alors que les produits et les charges enregistrés s’élèvent respectivement à 26 et 27 millions de dirhams.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *