Alimentation en eau potable en milieu rural

L’Office national d’eau potable (ONEP) a organisé dernièrement, en collaboration avec la «KFW», un organisme de financement allemand, un atelier sur l’alimentation en eau potable en milieu rural. Cette manifestation s’inscrit dans le cadre de la deuxième phase du programme d’alimentation en eau potable de douars que finance le groupe allemand avec un montant de l’ordre de 120 millions de dirhams.
La rencontre, indique un communiqué de l’ONEP, s’est articulée autour des questions relatives à l’adoption d’une nouvelle démarche pour l’identification des projets, le choix du mode de desserte, de la sensibilisation des populations rurales ainsi que le montage financier des projets d’accès à l’eau par branchements individuels. Le groupe de financement allemand, la «KFW», souligne le communiqué, a été parmi les premiers bailleurs de fonds à participer activement aux efforts de l’ONEP pour l’alimentation en eau potable du milieu rural, depuis le démarrage du programme «PAGER».
La première phase du programme d’alimentation en eau potable des douars limitrophes aux adductions régionales a été entamée en 1995, une enveloppe de 400 millions de dirhams, ainsi qu’un projet pilote d’alimentation en eau potable des douars riverains de l’adduction Youssoufia-Chemaïa, quarante millions de dirhams, ont été réalisés avec le concours financier de la KFW. Cet organisme a participé depuis le début des années 90, à la réalisation de projets importants pour l’alimentation en eau potable, notamment dans les privinces de Tiznit, Sidi Ifni, El Hoceima, Oued Zem-Khouribga, Youssoufia-Chemaïa, Guelmim, Ksar Kébir, adduction régionale de Midar, Khénifra et M’Rit.
Le soutien de l’Allemagne aux secteurs de l’eau potable et de l’assainissement au Maroc s’inscrit dans le cadre de la coopération bilatérale financière et technique, précise le communique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *