Alioua veut rationaliser les liens entre universitaires et formateurs

Au cours d’une allocution prononcée à l’ouverture à Rabat des travaux des «Assises nationales de la formation des cadres», le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Khalid Alioua, a estimé que l’enseignement supérieur connaît une dualité qui s’est traduite par des pertes de compétences scientifiques ainsi qu’un grand déphasage entre le rendement des établissements de la formation des cadres, d’une part, et le système de l’enseignement supérieur, de l’autre.
Selon M. Alioua, la présente phase nécessite une grande audace de la part des acteurs du système de l’enseignement pour mettre fin à ce gaspillage des énergies et des compétences. Les difficultés résultent d’obstacles juridiques, administratifs et de procédures dont l’élimination s’impose au plus vite afin de réaliser la jonction souhaitée entre les établissements de l’enseignement supérieur et ceux de la formation des cadres, a noté le ministre. D’autant, ajoute M. Alioua, que l’économie, dans ses nouvelles dimensions, repose sur les potentialités intellectuelles, l’investissement en matière de ressources humaines au niveau de la recherche scientifique, et l’amélioration du coefficient de qualité de manière à garantir le progrès et la performance économiques.
Le ministre a particulièrement insisté sur la norme qualité comme principal critère de développement de tout le système d’enseignement. Il a appelé tous les établissements de Formation des cadres à s’intégrer dans l’environnement universitaire et à réfléchir à la création, à moyen terme, de pôles de formation et de spécialisation.
En même temps, ils doivent penser à la réalisation de deux sortes de cartes, la première économique déclinant les activités du secteur qui les concerne et la seconde détaillant les profils de formation dont ce secteur a besoin. L’ordre du jour de ces assises nationales comporte notamment l’organisation de trois ateliers sur «L’ingénierie pédagogique», «Les licences professionnelles» et «Les classes préparatoires et l’admission aux Institutions de l’enseignement supérieur».
Ont participé à l’ouverture de cette manifestation scientifique, les présidents des universités, les directeurs des institutions de formation des cadres, les responsables des administrations centrales au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et plusieurs enseignants -chercheurs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *