Allemagne : Une nouvelle thérapie contre le VIH mise au point

L’Institut Heinrich-Pette de l’Université de Hambourg (nord), en collaboration avec l’Université de Nuremberg-Erlangen (sud), a réussi à identifier une protéine de la cellule humaine, la protéine DHS (Deoxyhypusin-Synthase) qui, une fois neutralisée, « bloque la multiplication des virus VIH », précise un communiqué. Le Dr. Ilona Hauber et ses collègues ont réussi ainsi à « bloquer des virus résistants du VIH, sur lesquels toute une variété d’agents antiviraux n’avaient plus d’influence ».
« A l’inverse des thérapies traditionnelles, où les protéines propres au virus sont bloquées, cette nouvelle stratégie se base sur la neutralisation d’une protéine humaine qui est importante pour la multiplication du virus », note le communiqué. Cette découverte est aussi présentée dans l’édition de janvier du magazine scientifique américain Journal of Clinical Investigation. Même des virus résistants à des thérapies intensives peuvent de cette manière être isolés, ajoute l’Institut Heinrich-Pette qui a aussi travaillé avec l’entreprise pharmaceutique Axxima Pharmaceuticals de Munich (sud).
Le virus VIH-1 se comporte comme un parasite qui se multiplie à l’intérieur d’une cellule humaine, en utilisant de nombreuses protéines ou d’autres composants de la cellule humaine, rappelle l’institut. Les infections ne sont pas curables à court ou moyen terme, car les virus du VIH ne peuvent être extraits d’un organisme atteint.
Généralement, les thérapies qui consistent à bloquer la multiplication des virus, et donc l’apparition et le développement du sida, peuvent avoir de nombreux effets secondaires, comme la lipodystrophie, une anomalie du tissu adipeux sous-cutané, ou bien l’ostéoporose, une raréfection du tissu osseux, rappelle encore l’institut. Près de 40 millions de personnes – avec une tendance à la hausse – sont atteintes par le virus VIH à travers le monde, avant tout en Afrique, dans certaines parties de l’Asie et dans l’Europe de l’Est, selon l’institut. Le nombre des personnes infectées croît aussi dans les pays occidentaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *