Allocations chômage en Catalogne : La FECCOM exprime son «indignation»

Allocations chômage en Catalogne : La FECCOM exprime son «indignation»

La Fédération des entités culturelles catalanes d’origine marocaine (FECCOM) a exprimé, samedi, son «indignation» suite aux propos tenus par un responsable catalan accusant les immigrés marocains d’être des fraudeurs de l’aide sociale. Le conseiller catalan à l’emploi, Francesc Xavier Mena, avait déclaré, jeudi, que «plusieurs» parmi les 9.000 Marocains touchant le Revenu minimum d’insertion (RMI) en Catalogne étaient des fraudeurs. D’après lui, ces derniers continueraient à percevoir les allocations sociales, même après avoir quitté la Catalogne et regagné leur pays. «Nous tenons à exprimer notre indignation et notre tristesse suite aux propos du conseiller catalan qui témoignent d’une énorme méconnaissance de la situation des ressortissants marocains résidant en Catalogne», indique la FECCOM dans un communiqué adressé à la MAP, qualifiant de «fausses» les données fournies par le responsable catalan. «Nous ne nions pas qu’il puisse y avoir des cas de personnes qui ont quitté la Catalogne et qui bénéficient encore du RMI, ce qui constitue bien évidemment une fraude, mais l’immense majorité de ces 9.000 Marocains vit toujours en Catalogne», ajoute le communiqué, précisant que plusieurs ressortissants marocains établis dans cette région depuis plus de 20 ans et dont certains portent la nationalité espagnole n’ont pas encore touché le RMI pour le mois d’août. « Au lieu de présenter des excuses et trouver une solution rapide à ce problème, M. Mena cherche plutôt à donner une image négative de la communauté marocaine suscitant la méfiance à son égard en la criminalisant et en l’accusant de fraude», note la FECCOM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *