Améliorer la convergence de l’action collective

Améliorer la convergence de l’action collective

Lors d’une réunion tenue mardi 29 janvier à Fès sur la sensibilisation des moyens de dynamiser la convergence entre l’INDH et les programmes sectoriels au niveau de la préfecture de Fès, Mohamed Rherrabi, wali de la région Fès-Boulermane a relevé que cette convergence permettra une mise à niveau efficiente des programmes réalisés. A cet égard, le wali a insisté sur l’impératif, pour les services extérieurs, d’apporter leur soutien aux comités locaux de l’INDH en termes d’expertise, de suivi sur le terrain et de gestion, afin de garantir la réussite à ce chantier, lancé en 2005. Il a souligné que tous les secteurs publics au niveau de la préfecture sont appelés à établir une complémentarité entre leurs programmes et les interventions de l’INDH, en prenant en compte le critère de la convergence.
M. Rherrabi a aussi plaidé pour une adhésion effective de la société civile, notamment des associations qui doivent faire preuve, selon lui, de créativité dans l’élaboration des projets, rappelant dans ce sens l’expérience des caravanes médicales, organisées en partenariat avec les professionnels de la santé.Et d’appeler d’autres secteurs à tirer profit de cette expérience pilote, notamment l’enseignement et l’artisanat, à travers la présentation d’initiatives locales permettant la concrétisation de la convergence, rappelant par ailleurs les effets bénéfiques des projets réalisés dans le cadre de l’INDH. Quelque 298 projets ont été réalisés ou en cours de réalisation dans la préfecture de Fès depuis 2005 avec des investissements de l’ordre de 222,75 millions de DH, dont 137,85 millions assurés par le fonds de soutien de l’INDH. Sur les 298 projets programmés, plus de 190 projets ont vu le jour dans le cadre de l’INDH, soit un taux de réalisation de 90 % au niveau de la préfecture de Fès. Ainsi, une enveloppe budgétaire de l’ordre de 189 millions de DH a été allouée pour la réalisation de 189 projets s’inscrivant dans le cadre du programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain.
Les autres projets, au nombre de 109, ont été réalisés dans le cadre du programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural, le programme de lutte contre la précarité sociale et la marginalisation et le programme transversal avec des investissements de 33,75 millions de DH. Ces programmes ont porté notamment sur l’amélioration de l’accès aux infrastructures de base et aux soins, l’aménagement des établissements publics et des terrains de sport, l’animation sociale et culturelle et le soutien aux activités génératrices de revenus, la formation qualifiée, l’aménagement et la construction des centres d’accueil et le renforcement des capacités locales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *