Amina Bouayach : «Il faut accepter nos différences»

Amina Bouayach : «Il faut accepter nos différences»

ALM : Que pensez-vous des changements que vit la société marocaine  ?
Amina Bouayach : C’est tout à fait normal qu’on enregistre des changements très profonds au niveau de la société et je pense que c’est une aubaine pour nous tous. Cela prouve qu’il y a un réel changement et une grande prise de conscience des citoyens autour de différentes questions.  On constate l’avènement de débats autour de sujets concrets qui touchent notre société de très près et qui n’ont jamais été soulevés auparavant. Je cite en exemple la sortie médiatique de la communauté homosexuelle au Maroc et la tentative de la rupture publique du jeûne. Il faut voir dans ces affaires une pratique de la liberté d’expression. Il faut faciliter la tâche à toutes les personnes qui désirent s’exprimer dans ce sens et surtout sur le plan religieux.

Que pensez-vous de la loi qui condamne de telles manifestations ?
La législation en vigueur doit être revue. On ne doit pas élargir davantage l’espace des prisons pour incarcérer les gens qui expriment tout haut leurs opinions !  Il faut trouver des solutions autres que la prison pour résoudre ces questions. C’est un coût supplémentaire que la démocratie doit intégrer dans ses calculs.
Aujourd’hui, le changement s’impose et il influence directement nos comportements, notre société et notre culture. La solution c’est qu’on doit, tout simplement, accepter les différentes opinions et apprendre à écouter les autres. La loi ne doit plus incriminer la liberté d’expression. Ce genre de manifestations ne doit pas être condamnés.

Ces personnes agissent ainsi sachant pertinemment qu’elles tomberont sous la répression du code pénal? À votre avis, quels sont leurs buts?
Je ne peux pas répondre à cette question. Moi, j’essaye juste d’expliquer ces changements par rapport à la société. Je ne partage pas forcément leurs idées mais je prône qu’il faut accepter nos différences.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *