AMO : La CNSS élargit la liste des maladies bénéficiant de l exonération du ticket modérateur

AMO : La CNSS élargit la liste des maladies bénéficiant de l exonération du ticket modérateur

Les assurés de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) peuvent se réjouir. La Caisse vient de procéder à l’extension de l’exonération du ticket modérateur de 53 maladies correspondant à 20 affections lourdes et coûteuses.

Les taux de remboursement passeront ainsi de 70 à 97% pour ces maladies. Cette nouvelle mesure opérationnelle à compter de mai 2013 permettra de soulager les assurés de 77 à 97% des frais engagés dans la limite de la tarification nationale de référence. Cette exonération  profitera à plus de 60.000 bénéficiaires AMO.

En examinant  la liste des 53 maladies donnant droit à l’exonération  de la part restant à la charge de l’assuré, on constate que le taux de remboursement est  passé de 70 à 77% pour l’hypertension artérielle sévère, à 81% pour la rectocolite hémorragique évolutive et la maladie de Crohn évolutive, 83% pour les troubles mentaux, le déficit mental (retard mental, Alzheimer,  démences secondaires), l’insuffisance cardiaque et le glaucome chronique.

A noter que le taux de remboursement est désormais de 97%  pour l’épilepsie grave et le lupus  érythémateux aigu disséminé. Rappelons que dans le but d’améliorer l’accès aux soins pour ses assurés, la CNSS a initié l’opération d’exonération du ticket modérateur, une  démarche progressive qui a concerné en 2008 et 2009 quelque 108 maladies graves.

Depuis  le mois d’avril 2013, la CNSS a mis  en place   «Le Tiers payant médicaments coûteux», qui permet aux assurés de les dispenser  de l’avance des frais liés à la délivrance de certains médicaments coûteux remboursables au titre de l’Assurance maladie obligatoire.

Autrement dit, au moment d’acheter leurs médicaments en pharmacie, ils n’auront plus besoin d’en débourser la totalité du prix mais seulement 30%, tout au plus, appelés dans le jargon un ticket modérateur. Le reste de la facture, communément appelé le Tiers payant, est réglé par la CNSS. Bien évidemment, la part du prix dont le paiement est pris en charge par la CNSS varie selon les cas et la nature des maladies.

A ce sujet, une convention avait été  signée entre la CNSS et le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens avec le concours de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc (FNSPM).

Cette convention garantit aux bénéficiaires le libre choix de la pharmacie à condition   qu’elle figure parmi celles conventionnées.

Cette convention   est avantageuse tant  pour les pharmaciens que les patients. En effet, les pharmaciens ne sont désormais plus préoccupés par les délais de remboursement pour payer à temps leurs fournisseurs. Quant à l’organisme gestionnaire, celui-ci doit régler  les sommes dues, par virement bancaire, directement à la pharmacie et ce dans un délai n’excédant pas 30 jours fin de mois à compter de la date de réception du dossier de remboursement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *