AMO : La dernière ligne droite

Le ministre de la Santé, Mohammed Cheikh Biadillah, a annoncé, samedi à Rabat, que le Code de couverture médicale de base, instituant une Assurance Maladie obligatoire (AMO) et un Régime d’Assistance médicale (RAMED) est en voie de mise en oeuvre et entrera en vigueur à la date prévue (janvier 2005).
Ouvrant les travaux d’une journée consacrée à la présentation des plans d’action des régions sanitaires, Biadillah a indiqué que le « ministère est en voie de mettre en oeuvre le Code de couverture médicale de base (AMO et RAMED) » et qu’il « travaille d’arrache-pied pour respecter le deadline fixé par le Premier ministre qui est le 1er janvier 2005 ». Il a indiqué à ce propos que le ministère de la Santé a constitué huit groupes de travail qui planchent, notamment, sur les listes des médicaments admis au remboursement, des dispositifs remboursables et celles des pathologies chroniques ainsi que sur les soins préventifs, la nomenclature des actes professionnels, le contrôle médical et le RAMED.
Pour ce qui est de l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM), Biadillah a affirmé que « nous nous efforçons de rendre l’ANAM, qui est sous la tutelle du ministère de la Santé, fonctionnelle dans les plus brefs délais possibles ». Biadillah a, par ailleurs, indiqué que le ministère « essaie de se réorganiser pour mieux s’arrimer à l’inéluctable processus de décentralisation » et optimiser l’utilisation des ressources disponibles.
Dans cette perspective, a-t-il ajouté, « nous nous préparons à mettre en place des directions régionales en s’inspirant des recommandations de l’audit technique que nous sommes en train de conduire et qui est à sa dernière phase ». Le ministre a également annoncé qu’en raison des limites actuelles de la gestion des urgences et des catastrophes, son département organisera, en novembre prochain en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, des journées de réflexion auxquelles prendront part tous les secteurs concernés, et ce, afin de définir une politique nationale dans ce domaine. Biadillah a, en outre, indiqué que cette journée se veut une opportunité pour communiquer et discuter des problèmes, des contraintes et des meilleures solutions pour les surmonter.
Le plan d’action sanitaire 2003-2007, adopté par le gouvernement, s’articule autour de trois grands axes à savoir : la consolidation des acquis, la rationalisation de l’utilisation des ressources et la réponse aux nouvelles demandes, notamment le renforcement des programmes de prévention et de prise en charge des maladies chroniques, le développement des capacités d’intervention du ministère de la Santé face aux risques et maladies émergentes et le renforcement du réseau hospitalier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *