ANAPEC : les priorités de Hafid Kamal

ANAPEC : les priorités de Hafid Kamal

Aujourd’hui, on parle d’une refonte du fonctionnement de l’agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC). Des conventions sont signées avec les différents acteurs du secteur.
Ce vaste chantier est l’œuvre du nouveau directeur général, Hafid Kamal : ex-responsable de la Formation en cours d’emploi à l’Office de la formation professionnelle (OFPPT), qu’il a quitté pour quelques mois à Cegelec où il a occupé le poste de directeur du département Postes, Pompage, Industriel. Une fois à la tête de l’ANAPEC, il s’est trouvé en obligation d’améliorer l’image de l’agence plombée par l’affaire Ennajat. Ses armes sont une longue expérience professionnelle et un cursus  universitaire bien rempli : lauréat de l’Ecole polytechnique de Paris, l’école Supelec et titulaire d’un diplôme universitaire de troisième cycle de l’université d’Orsay.
A 42 ans, il a tous les atouts en main pour lui faire confiance, surtout pour redresser une agence à l’utilité sociale incontestable : «Le relooking de l’ANAPEC, synonyme de sa modernisation, vise à amener les différentes agences régionales et locales au standard international en termes d’espaces d’accueil et de travail, de convivialité et d’identité visuelle», explique le directeur.
L’objectif recherché est de faire jouer à cette agence son véritable rôle d’intermédiaire. Dès son arrivée, Kamal s’est attelé à la tâche. Il a réussi pour la première fois à réunir le conseil d’administration de l’agence. Et il fait plus: une présence au niveau des différentes régions est également au menu. Sur ce registre, des mesures ont été mises en place. «Nous avons entamé le processus par la mise en place de bornes informatiques». Les jeunes  peuvent, en temps réel, consulter les offres d’emplois et déposer leurs demandes.
Fidèle, à sa politique de proximité et à sa manière d’inciter tous les acteurs à participer aux changements, il a réuni dernièrement l’ensemble de son équipe: «La journée nationale du conseiller en emploi qui rassemble toutes les ressources humaines de l’ANAPEC a pour objectif de partager ce plan de développement qui constitue le projet de l’entreprise ANAPEC de le discuter et de l’enrichir ». A ses yeux, un projet de plan de développement autour des axes-clés de ce «contrat-progrès», à savoir la modernisation du système de management et de pilotage, la régionalisation de l’action de l’ANAPEC, le développement et la diversification des prestations, l’ouverture sur l’environnement et le renforcement de la professionnalisation des ressources a été élaboré.
Kamal Hafid ne s’arrête pas là, il a d’autres défis : «apporter une réelle valeur ajoutée à travers un meilleur accompagnement des investisseurs, des entreprises et des chercheurs d’emploi». Il ne reste plus qu’à encourager Kamal Hafid dans sa mission et comme disent ses amis : « Bonne chance Hafid».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *