Anticancéreux : Sothema attend toujours l’autorisation de mise sur le marché

Anticancéreux : Sothema attend toujours l’autorisation de mise sur le marché

Le laboratoire a investi 250 millions de dirhams dans ce projet

«Sothema a obtenu une aide à l’investissement s’élevant à 30% par le ministère de l’industrie dans le cadre du déploiement des écosystèmes pharmaceutiques».

La fabrication et la mise sur le marché de biosimilaires anticancéreux constituent une avancée de taille dans la prise en charge du cancer. Les patients pourront ainsi accéder à des traitements de dernière génération à des prix accessibles. C’est d’ailleurs ce que prévoit l’accord qui avait été signé en mars 2016 entre le laboratoire Sothema et le géant russe des anticancéreux  Biocad. Sothema a ainsi alloué un investissement de 250 millions de dirhams à ce projet. Au sujet du financement, Lamia Tazi, directrice générale du laboratoire Sothema  précise : «Sothema a obtenu une aide à l’investissement s’élevant à 30% par le ministère de l’industrie dans le cadre du déploiement des écosystèmes pharmaceutiques». Ce montant, qui sera investi en deux phases, servira à l’acquisition des matériels de production et de contrôle qualité, mais aussi aux ressources humaines.

Le laboratoire marocain a  déjà enclenché auprès du ministère de la santé les procédures d’autorisation de conformité des premiers traitements biosimilaires au Maroc. L’approbation du ministère de tutelle se fait toujours attendre  sur la conformité des standards exigibles de ces biosimilaires anticancéreux, à savoir Rituximab, Bevacizumab et dans un deuxième temps Trastuzumab, indiqués dans le traitement du cancer et des maladies auto-immunes. «Notre grand souhait est que l’autorisation de mise sur le marché soit remise par le ministère de la santé dans les plus brefs délais. Il y va de la santé et du bien-être du citoyen, objet et objectif de tout développement humain et socio-économique de notre pays», a indiqué  Mme Tazi.  En attendant l’accord du ministère de la santé, la société biotechnologique russe Biocad s’est vue décerner récemment le prix du gouvernement de la Fédération de Russie dans le domaine de la qualité («Russian Federation Government Quality Award»). Celle-ci constitue une reconnaissance de la qualité et de la sécurité des biosimilaires. Commentant cette récompense, la directrice de Sothema signale que «cette distinction ne peut que constituer un catalyseur à cette stratégie «d’innovation ouverte» qui a pour but de dynamiser et d’accélérer notre activité de recherche et développement».

Présente dans plusieurs régions du monde dont les États-Unis, le Brésil, la Chine, l’Inde, Singapour et d’autres pays, Biocad a déjà signé plusieurs accords avec des partenaires en Asie du Sud et en Asie du Sud-est, en Amérique latine, en Afrique du Sud et dans la région Mena. Les médicaments de pointe russes pour le traitement du cancer et des maladies auto-immunes font l’objet d’une forte demande sur le plan international.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *