Appel à la préservation des droits des immigrés

Appel à la préservation des droits des immigrés

Le Réseau euro-méditerranéen Migration et Développement a appelé les gouvernements des pays à ratifier et à respecter les chartes internationales relatives aux droits des immigrés, ainsi que les conventions et accords y afférents. Le réseau a insisté, dans sa Déclaration publiée à l’issue de sa troisième rencontre, les 24 et 25 juillet à Larache, à œuvrer de concert avec l’ensemble des potentialités et acteurs de la société civile à l’échelle mondiale en vue de ratifier ces conventions pour la préservation des droits des travailleurs immigrés, l’actualisation de l’arsenal juridique pour protéger l’immigré tant dans les pays d’accueil que de transit. Dans un communiqué parvenu mardi à la MAP, les participants ont, par ailleurs, souligné la nécessité de mettre en place une bonne gouvernance concernant l’immigration basée sur la préservation de leurs droits et acquis. Ils ont appelé, lors de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre des préparatifs au Forum mondial Migration et Développement, prévu les 8 et 9 novembre au Mexique, les gouvernements des pays y participant à considérer la société civile en tant qu’acteur essentiel en la matière et à tisser des partenariats entre les gouvernements et celle-ci devant être fondés sur une conception de l’immigration dans ses multiples dimensions de développement. Le réseau a également mis en avant le rôle joué par l’Etat marocain pour faire face aux politiques des pays d’accueil, en défendant les droits de sa communauté et ses acquis dans les pays de résidence et appelant à mettre en place une charte relative à la communauté qui définit les droits et devoirs. Le réseau a, en outre, plaidé pour la consécration de la pleine citoyenneté des immigrés à travers la participation politique et électorale et l’association de la société civile aux préparatifs du forum mondial Migration et Développement, prévu en 2012 au Maroc. Il a, en outre, appelé à simplifier les procédures en vue de faciliter le mouvement des immigrés, à respecter leurs spécificités et à mettre en place des politiques prenant en compte les services qu’ils ont rendus aux pays d’accueil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *