Appel d’une conférence islamique à la libération des otages marocains en Irak

Après avoir condamné leur enlèvement, les ministres et les délégués de 51 pays arabo-musulmans de la conférence ont exprimé leur "pleine solidarité avec l’ensemble des otages victimes d’enlèvements en Irak", selon une déclaration lue à la fin de la réunion.
Cette première conférence sur l’enfance a été organisée par l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) issue de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) dont le siège est en Arabie saoudite.
Selon la conférence de Rabat "ces rapts en Irak portent atteinte à l’Islam qui interdit l’assassinat des innocents".
Les deux Marocains, deux employés de l’ambassade du Maroc à Bagdad -Abderrahim Boualem (55 ans), chauffeur, et Abdelkrim Mouhafidi (49 ans), agent d’entretien- ont été enlevés le 20 octobre alors qu’ils revenaient d’Amman où ils s’étaient rendus pour toucher leur salaire.
Jeudi dernier, la branche irakienne d’al-Qaëda, dirigée par Abou Moussab Al-Zarqaoui, a annoncé avoir décidé de tuer les deux Marocains estimant qu’ils étaient "sans l’ombre d’un doute des partisans des tyrans et des membres du régime apostat du Maroc".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *