Appel pour sauver Al Qods

La séance de clôture de la réunion du Comité Al Qods a été présidée par S.M. le Roi Mohammed VI accompagné de SAR le prince Moulay Rachid, vendredi après-midi au palais royal de Marrakech.
Evoquant le sens des responsabilités ayant présidées les travaux de la réunion, le souverain a souligné dans son discours prononcé à cette occasion que « que les vertus de la communication, de la concertation et de la solidarité entre les musulmans, aboutissent toujours à l’adoption de positions pondérées, en accord avec la tolérance de notre religion qui repose sur les valeurs de paix, de dialogue et de coexistence, valeurs auxquelles la Oumma islamique est fermement attachée, étant convaincue qu’elles constituent la voie judicieuse pour parvenir à une solution juste, durable et globale du conflit du Moyen-Orient ». Devant le mutisme international malgré la flagrante escalade de l’agression israélienne contre le peuple palestinien, son autorité et son président, SM le Roi n’a pas manqué d’appeler la communauté internationale à assumer ses responsabilités « Nous espérons que cette conviction prévaudra auprès de la communauté internationale, en particulier les puissances influentes, pour activer le processus de paix ». Outre la lecture du communiqué final de la réunion par M.Benaissa ministre des affaires étrangères et de la coopération, la séance de clôture a été marquée par les allocutions du ministre des Waqf représentant de l’Egypte M.Ahmed Zaqzouq et de M.Farouk Qaddoumi, chef du département politique de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP). Tout en exprimant ses remerciements et sa reconnaissance des efforts déployés par SM.le Roi au service des causes de la Oumma islamique et particulièrement celle d’Al Qods, M.Zaqzouq a affirmé que la question de la ville sainte restera la principale préoccupation des musulmans jusqu’à la libération de la Mosquée Al Aqsa. M.Farouk Qaddoumi a rendu de son côté un hommage aux efforts fournis par le royaume du Maroc en faveur de la cause palestinienne. Il a précisé que le peuple palestinien a toujours préconisé la voie pacifique pour instaurer une paix juste et équitable dans la région.
Dans son communiqué final, Le Comité Al Qods déplore le fait que le gouvernement israélien, qui en plus d’ignorer tous les appels ou tentatives de médiateurs internationaux, a continué à se soustraire au respect des dispositions du droit international, des résolutions des Nations Unies et des accords signés. Saluant toutes les mesures de retenue dont l’Autorité palestinienne a fait preuve, malgré « l’agression barbare continue dont elle est la cible », le Comité soutient tous les efforts déployés et toutes les initiatives entreprises en vue de l’instauration d’une paix juste et globale à même de permettre au peuple palestinien le recouvrement de tous ses droits, y compris son droit à l’établissement d’un Etat palestinien, avec Al Qods Al-Charif comme capitale.
Les Etats islamiques, qui constituent un élément actif dans la communauté internationale et ses institutions, prévient le communiqué, « ne resteront pas les bras croisés et mobiliseront toutes les possibilités qui leur sont offertes dans le cadre des institutions internationales pour mettre fin à l’agression d’Israël et son occupation des territoires palestiniens ».
En fin le Comité Al Qods a exprimé « sa haute appréciation et sa profonde gratitude à son Président, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, pour les efforts inlassables qu’il ne cesse de déployer en faveur de la cause palestinienne ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *