avril 27, 2017

Après le décès de la petite Idya originaire de Tinghir: Le ministère de la santé annonce la construction d’hôpitaux dans la région

Après le décès de la petite Idya originaire de Tinghir: Le ministère de la santé annonce la construction d’hôpitaux dans la région

Le décès de la petite Idya originaire de Tinghir a créé une véritable polémique au Maroc. Dans cette affaire qui a fait couler beaucoup d’encre, le ministère de la sante a fini par réagir en publiant une mise au point pour donner sa version des faits. 

Pour le ministère, «il a été établi que son transfert de l’hôpital de Tinghir vers Errachidia a été dicté par la nécessité de lui faire subir un scanner à Errachidia, précisant que dans la mesure où ce diagnostic manquait de précision, il a été convenu de soumettre l’enfant à la chirurgie maxillo-faciale au CHU Hassan II de Fès». Niant une panne de scanner à l’hôpital d’Errachidia, le ministère de la santé affirme que la ville dispose de deux scanners dont un de nouvelle génération et que la fillette  a bénéficié de «deux consultations par cet appareil enregistrées sous les numéros 5935, la première à 17h30 et la seconde à 23h50».

Suite à ces deux consultations, il a été décidé de transférer la fillette «au CHU Hassan II de Fès dans le but de prendre en charge ce cas et approfondir le diagnostic de la blessure auprès du service de la chirurgie maxillo-faciale, une des spécialités du CHU». Après la mort de la fillette, le ministère affirme avoir dépêché une commission centrale afin d’ouvrir une enquête pour connaître les raisons et les circonstances du décès de l’enfant et établir les responsabilités. Il ajoute qu’il ne ménagera «aucun effort» pour prendre les mesures nécessaires après les résultats de l’enquête.

Après le décès de la petite Idya, le ministre de la santé a annoncé la construction de plusieurs hôpitaux dans la région de Draâ-Tafilalet. Le ministère a ainsi signalé la  création prochaine d’un hôpital d’une capacité de 120 lits. Les mesures ont été prises pour le lancement des travaux au cours de septembre 2017, avec une durée maximale de deux ans et demi. Notons également le lancement des travaux d’extension du centre de santé de Boumalne-Dadès. Celui-ci sera transformé en un hôpital de la catégorie «45 lits». La mise en service de cet hôpital est prévue en 2018.

Figure également la création de  l’hôpital régional d’Errachidia dont les travaux s’achèveront  en mars 2018.Signalons également la  réalisation d’un hôpital à Erfoud (83 lits), dont la fin des travaux est prévue au cours de l’année 2018, ainsi qu’un hôpital de la catégorie de «45 lits» à Rissani qui sera fin prêt en 2019. Il est également prévu l’extension de l’hôpital Edderrak à Zagora, afin qu’il puisse accueillir 103 patients, au lieu de 55. La fin des travaux est prévue à fin 2019. S’y ajoute la fusion des hôpitaux Boughafer et Moulay Ali Cherif à Errachidia pour rationaliser l’offre de santé, en plus de la construction d’un nouvel hôpital de spécialités d’une capacité de 145 lits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *