Arrestation des violeurs d’une jeune fille

Farida, âgée de vingt-cinq ans, célibataire, n’aurait jamais pensé être victime de deux délinquants alors qu’elle rentrait chez elle. Cette fille qui consacre son temps entre son travail et sa maison, jouit d’une bonne réputation. Tous ses voisins et amis à Beni Mellal la respectent et l’apprécient. En cette première semaine du mois de décembre, elle vient de quitter le domicile d’une amie pour rentrer chez elle. 18h. Elle était seule, sous un parapluie quand deux jeunes hommes lui ont barré le chemin. Il s’agit de Jamal et Saïd, âgés respectivement de dix-huit et de vingt et un ans. Le premier a quitté les bancs de l’école à un niveau de troisième année d’enseignement fondamental avant de rejoindre un réparateur de vélomoteurs pour apprendre le métier. Au fil des jours, il a fait la connaissance de Saïd. Ce dernier avait quitté l’école à la sixième année d’enseignement fondamental pour se donner au haschisch et aux comprimés psychotropes. Leur rencontre a influencé Jamal qui a commencé, également, à fumer du haschisch et à avaler les comprimés psychotropes au point qu’il est devenu un toxicomane qui gaspille son argent pour sa dose quotidienne. Il a même fini par quitter le local de son « Maâllem » pour se retrouver lui aussi dans la rue. Jamal et Saïd étaient sous l’effet de la drogue quand ils ont remarqué Farida qui passait seule dans une ruelle. Ils ont décidé de la violer. Les deux délinquants se sont présentés devant elle, lui ont demandé du les accompagner. Il a commencé à demander secours. Mais en vain. Les deux jeunes toxicomanes ont brandi leurs couteaux et ont menacé de mort Farida si elle n’obtempère pas. Puisqu’elle n’avait pas le choix, elle a cédé. Ils l’ont conduite vers un lieu obscur et lui ont demandé de baisser ses vêtements. Fondant en larmes, Farida a obtempéré. Bien qu’elle n’a pas cessé de les supplier, ils l’ont violée à tour de rôle avant de l’abandonner. Farida a fini par rejoindre sa mère, à laquelle, elle a raconté sa mésaventure. Sa mère l’a conduite aussitôt vers le parquet général près la cour d’appel de Beni Mellal pour déposer plainte. Ce dernier a donné ses instruction pour entamé une enquête. Cette dernière a été soldée par l’arrestation du duo et leur présentation devant la justice poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, viol et menace à main armées.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *