Arrestation d’un marocain accusé de terrorisme

Farid Hilali, 35 ans, « a comparu devant le tribunal (londonien) de Bow Street le 28 juin et a fait l’objet d’un mandat d’arrêt européen indiquant qu’il a commis des actes terroristes », a déclaré à l’AFP une porte-parole de Scotland Yard, sans préciser la date de son arrestation.
M. Hilali a été maintenu en détention jusqu’au 5 juillet, a-t-elle ajouté. Selon un porte-parole du ministère britannique de l’Intérieur, Farid Hilali « pourrait être extradé vers l’Espagne ».
Des sources policières ont également confirmé à l’AFP que cet homme avait déjà été arrêté une première fois en Grande-Bretagne, sans préciser cependant la date de cette interpellation et ce qui l’avait motivée. Dans son édition de mercredi, le «Times» affirme que M. Hilali avait déjà été arrêté en septembre 2003, en raison de son statut d’immigré clandestin. Il avait été incarcéré pendant quelque temps à la prison de haute sécurité londonienne de Belmarsh. Sans citer ses sources, le Times affirme également mercredi que Farid Hilali serait « Shakur », cette personne qui aurait appelé depuis Londres le chef de la cellule madrilène d’Al-Qaïda, peu avant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.
Dans un appel téléphonique passé depuis New Cross ou Peckham, dans le sud-est de Londres, le 27 août 2001, et enregistré par les enquêteurs, « Shakur » aurait expliqué à son interlocuteur « être entré dans le milieu de l’aviation » et « avoir tranché la gorge de l’aigle ».
Le même homme aurait également déclaré qu’il aurait quelque chose à montrer au chef de la cellule de Madrid environ un mois plus tard. Selon le «Times», ce sont notamment des analyses vocales qui auraient convaincu les enquêteurs que « Shakur » et Farid Hilali étaient une seule et même personne.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *