janvier 17, 2018

 

Asilah : Les travaux de restauration de la Grande Mosquée reprennent

Asilah : Les travaux de restauration de la Grande Mosquée reprennent

Ils permettront de sauver le plus grand et le plus vieux lieu de culte de la ville 

Ce nouveau projet permet à la Grande Mosquée de garder, avec ses arcs et colonnes, son ancienne architecture propre aux pays arabes en général et ceux d’Afrique du Nord en particulier.

Après avoir été interrompus pendant près d’une année, les travaux de réhabilitation et de mise en valeur d’Al Masjid Al Aâdam ou Al Akbar viennent d’être relancés de plus belle. Très attendue par les Zaïlachis, cette reprise des chantiers va permettre de sauver une partie de la mémoire historique de la ville blanche. Lancés pour la première fois le 3 février, les travaux de mise en valeur de la Grande Mosquée – qui se sont heurtés au problème d’expropriation pour agrandir ses locaux – ont été arrêtés peu de temps après. En attendant le règlement de ce dossier d’expropriation, les responsables de ce projet ont décidé de reprendre, en décembre 2017, les travaux de réhabilitation d’Al Masjid Al Aâdam, considérée comme la plus vieille et la plus grande mosquée de la ville. 

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme de restauration des édifices religieux mené par le ministère des habous et des affaires islamiques au niveau national, nécessite une enveloppe budgétaire globale de plus de 6,5 millions de dirhams. Il est prévu d’être, selon le plan préétabli, livré dans un délai de 12 mois. S’étendant sur une superficie globale de près de 1.150 m2, Al Masjid Al Aâdam d’Asilah a fait dans le passé l’objet de plusieurs travaux d’extension, dont les derniers remontent à 1984. Ce nouveau projet permet à la Grande Mosquée de garder, avec ses arcs et colonnes, son ancienne architecture propre aux pays arabes en général et ceux d’Afrique du Nord en particulier. S’élevant majestueusement parmi d’autres monuments historiques comme la Tour Al Kamra et les deux portes historiques «Bab Al Kasba» et «Bab Bhar», cet édifice qui jouit de sa position à l’intérieur des remparts de l’ancienne médina, se distingue par son architecture ressemblant à celle des lieux de culte tunisiens. Cet édifice dispose de l’un des rares minarets de forme octogonale semblable à celui des lieux de culte érigés sous le règne du Sultan Moulay Ismaïl et par Ahmed Al Rifi à Tanger, Tétouan et Chefchaouen.

En plus d’Al Masjid Al Aâdam, Asilah connaîtra la reconstruction des deux mosquées de Lalla Rahma et Hassan II. Lancés il y a plus d’un an, les travaux de reconstruction du deuxième édifice (créé dans la moitié des années 60) sont à près de 50% d’exécution. Ce projet prévoit d’être livré au cours de l’été prochain. 

Il est à rappeler que pour risque d’effondrement, la Grande Mosquée a été le dernier des lieux de culte d’Asilah à être fermé au public (il y a plus de quatre ans). La fermeture d’Al Masjid Al Aâdam et celle des deux mosquées Hassan II et Lalla Rahma ont constitué un coup dur pour les Zaïlachis, et ce en raison de leur grande capacité d’accueil des fidèles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *