Association «Les bonnes oeuvres du coeur» : six mille enfants atteints de malformations cardiaques sauvés

Association «Les bonnes oeuvres du coeur» : six mille enfants atteints de malformations cardiaques sauvés

Chaque année, 6.000 enfants naissent avec une malformation cardiaque au Maroc. La plupart d’entre eux décèdent des suites de leur maladie, faute de moyens. L’association «Les bonnes œuvres du cœur» qui vient de fêter ses 15 ans d’existence se bat chaque jour pour sauver la vie de ces enfants. En 15 ans, l’association a opéré avec succès 6.000 enfants. C’est le cas de Fatima Zohra, âgé de 11 ans, originaire de Sefrou. Cette orpheline a été amenée au centre par sa tante. Elle devait être opérée à l’âge de un mois. Elle a la couleur bleue et n’arrive pas à marcher.Après son opération grâce a un mécène, Fatima Zohra a la couleur rose et se sent vivre à nouveau. Elle n’avait jamais connue auparavant l’effet d’une respiration normale. Autre cas poignant, celui Hamza, âgé de 9 ans et originaire de Ksar El Kébir. Il a été adressé à l’association par une ONG française via le Maroc pour prise en charge. Son père travaille avec un tailleur et touche seulement 1.000 DH par mois. Hamza qui présente une malformation cardiaque n’a jamais pu dormir sur le dos. Il respirait très mal et ne pouvait pas aller à l’école. Opéré, il dort comme tous les enfants, respire normalement et va à l’école. «Il y a quelques jours, nous avons opéré un jeune homme de 32 ans souffrant de malformation cardiaque. Il devait être opéré à l’âge de 1 mois. N’ayant pas les moyens, l’homme a réussi à vivre durant toutes ces années. Son opération s’est bien déroulée et il sortira demain», déclare à ALM, Dr Said Ejjannane, président de l’association «Les bonnes œuvres du cœur». Et de poursuivre : «Depuis 1995,date de création de l’association à 2005, 3500 personnes dont 70% d’enfants ont été opérés. Avec l’ouverture du premier centre de cardiologie pédiatrique au Maroc et en Afrique en 2005 et jusqu’en 2010, nous avons réussi à sauver la vie de 2500 enfants. Il s’agit essentiellement d’opérations à cœur ouvert de bébés ayant moins de 5 kg. Au Maroc, dix centres réalisent des opérations du cœur de personnes adultes et enfants de 10 kg. Ces établissements n’ont réalisé jusqu’à présent que 1.500 opérations à cœur ouvert», souligne Dr Ejjannane. En 2009, l’association a réalisé 400 interventions (269 à cœur ouvert, 102 à cœur fermé et 24 opérations vasculaires) et compte opérer 500 enfants en 2010. A noter le prix d’une intervention à cœur ouvert d’un enfant en Europe coûte de 30.000 à 50.000 euros alors que le forfait pour la même intervention au sein du centre est de 6.000 euros. L’association a également réussi à sauver la vie d’enfants issus de pays africains. «Il y a un an, nous avons reçu 5 enfants du Burkina. Ces derniers âgés de 2 mois à 14 ans ont été opérés et ont retrouvé une vie normale. Nous avons accueilli récemment 7 enfants du Niger.âgés de 2 mois à 10 ans, ces enfants devront été opérés de malformation cardiaque», souligne Dr Ejjannane. Un travail titanesque pour cette association qui œuvre avec très peu de moyens. «Nous travaillons uniquement grâce aux dons de particuliers. Nous n’avons jusqu’à présent reçu aucune aide étatique en l’occurrence de la part du ministère de la Santé. Sans l’appui du Souverain, ce centre n’aurait jamais vu le jour», déplore le président de l’association.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *