Au secours d’Al Qods

S.M. le Roi Mohammed VI a appelé le Comité Al-qods à se réunir le 25 janvier au Maroc pour débattre de la « gravité de la situation au Proche-Orient », a-t-on appris dimanche à Rabat. En sa qualité de président de ce comité, le souverain marocain a adressé samedi les invitations aux quinze pays arabo-musulmans qui forment, outre le Maroc, le Comité islamique Al-Qods. Ce dernier se réunit régulièrement au Maroc au niveau des chefs de diplomatie de 15 pays arabo-musulmans ainsi que d’un représentant de l’autorité palestinienne, généralement Yasser Arafat en personne.
Chargé de la préservation du patrimoine culturel et de la libération de Jérusalem, le comité Al-Qods est issu de l’Organisation de la conférence islamique (OCI). « Une invitation du Roi pour la réunion du Comité Al-Qods est parvenue à l’autorité palestinienne », a déclaré dimanche à la presse Abou Marwane, ambassadeur palestinien à Rabat et également directeur général du Fonds Beit Al Mal, une institution d’aide financière relevant du Comité Al Qods. Par ailleurs, l’ambassadeur palestinien n’était pas en mesure de savoir si Yasser Arafat, président de l’Autorité palestinienne, confiné à Ramallah par Israël depuis le 3 décembre, pourrait se rendre au Maroc pour participer à la réunion du comité Al-qods.
Yasser Arafat, a jusqu’ici participé à pratiquement toutes les réunions de ce comité. Commentant le projet de réunion du comité, l’ambassadeur palestinien Abou Marwane, a vigoureusement condamné Israël pour « ses agressions répétées contre les symboles de l’Autorité palestinienne », évoquant notamment les attaques et bombardements israéliens contre l’aéroport de Ghaza et la radio palestinienne.
« Le prochain plan diabolique d’Ariel Sharon viserait à renier l’ensemble des droits palestiniens », a affirmé l’ambassadeur palestinien au Maroc. Un responsable marocain a de son côté estimé que la réunion du comité islamique Al qods est devenue « nécessaire car Israël continue sa politique d’agressions contre le peuple palestinien ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *