Automobile : les Européens lorgnent la Chine

La Chine attire de plus en plus de constructeurs européens. Samedi 18 février, Le Français Citroën (groupe PSA) a dévoilé la première des deux nouvelles voitures qu’il doit lancer cette année en Chine, une berline de gamme moyenne supérieure baptisée c-Triomphe, créée pour le marché chinois. Présentée à la presse à Shenzhen, dans le sud de la Chine, ce modèle est une version longue de la C4 vendue en Europe, qui se veut élégante et technologiquement avancée, destinée à séduire les nouvelles classes moyennes urbaines chinoises.
Cette voiture permet à la marque au double chevron de pénétrer un nouveau segment en Chine sur un marché certes en forte croissance (+ 27 % en 2005) mais extrêmement concurrentiel avec quelque 130 constructeurs et des marges bénéficiaires en baisse. Citroën et son partenaire Dongfeng fabriquaient jusqu’alors des voitures plus modestes, comme la version locale de la ZX. L’année dernière, c’était au tour de Renault de dévoiler ses ambitions chinoises. Il s’agit d’une co-entreprise avec le même Dongfeng pour produire 300.000 voitures par an en Chine à partir de 2006.
Le premier véhicule assemblé par cette société commune, détenue à 50/50, doit être la Mégane, dans sa version berline 4 portes, avant d’autres modèles, dont une version de la voiture économique Logan adaptée pour le marché chinois. La production de voitures en Chine serait une première pour Renault, qui n’y a fabriqué jusqu’alors que des fourgonnettes Trafic, en petite quantité, avec un autre partenaire. Le constructeur chinois Dongfeng est déjà le partenaire du japonais Nissan, détenu à 44,4% par Renault, via une co-entreprise installée à Canton, qui produira 620.000 véhicules, particuliers et industriels, en 2007.
Le même engouement est constaté du côté de l’autre rive du Rhin. Ainsi, le géant automobile allemand Volkswagen a vendu 490.279 voitures sur le marché chinois au cours des neuf premiers mois de l’année 2005, soit une hausse de 32,9% par rapport à la même période de l’année précédente. La demande croissante dans le secteur de l’automobile de la Chine a contribué de 26,8% à la croissance des ventes du groupe dans la région d’Asie-Pacifique où 570 000 voitures ont été vendues, selon une déclaration de la Volkswagen Automobile (China)Investment Co. Ltd..  Le constructeur a annoncé début 2003 que sa capacité de production sur le marché chinois serait passée de 750 000-800 000 à présent à un million en 2007 et a souligne en juillet dernier qu’il construirait deux autres usines pour doubler sa production en 2008. Pour sa part, Audi, la marque haut de gamme de Volkswagen, a annoncé avoir livré, 58.878 véhicules à ses clients de Chine et de Hong Kong en 2005, soit 9,6% de plus qu’en 2004. Une dynamique qui ne peut laisser de marbre DaimlerChrysler. Ce dernier a annoncé un plan d’investissement de pas moins d’un milliard d’euros.
Concrètement, le numéro trois mondial de l’automobile vient de conclure un accord de coopération avec le constructeur local Beijing Automotive Industry pour y monter des Mercedes. Daimler s’emploiera aussi à restructurer Beijing Jeep, leur co-entreprise.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *