Avions marocains contre les incendies au Portugal

Sur instructions de SM le Roi Mohammed VI, cinq avions dont deux Hercules C-130 ont été dépêchés par le Maroc pour renforcer les moyens locaux de combat des feux de forêts de grande intensité qui sévissent à différents endroits du Portugal. Ces moyens aériens du Maroc étaient déjà dans l’espace aérien portugais au moment de la diffusion de l’information par LUSA samedi en début de soirée. Cette mobilisation du Maroc répond à un appel lancé par le ministère portugais des Affaires étrangères à la suite des nombreux incendies de grande ampleur qui ont fait depuis une semaine deux victimes et détruit plusieurs maisons, précise LUSA. L’Italie devait également envoyer deux avions bombardiers d’eau et l’Espagne a réquisitionné deux autres avions, selon la même source. Selon les spécialistes, le Portugal fait face depuis dimanche dernier aux pires incendies de ces vingt dernières années. Selon le Centre national des opérations de secours, le nombre des pompiers mobilisés, samedi après-midi, s’élevait à plus de 1.500, sans compter les militaires et la population. Des moyens médicaux d’urgence en provenance de Lisbonne et de Porto ont été acheminés sur le théâtre des opérations, notamment dans les zones de Portalegre, Castelo Branco, Guarda et Coimbra, où le plus grand nombre d’hommes sont mobilisés. Les foyers d’incendie se comptent par dizaines pratiquement dans tout le Portugal, dans la région de Lisbonne, dans le centre et dans le nord du pays. Le commandant Antonio Roaldinho, du Centre national des opérations de secours, a fait savoir que deux avions Canadair d’une capacité de 4.500 litres chacun étaient attendus d’Italie. Le ministre de l’Intérieur, Antonia Figueiredo Lopes, a parlé de « catastrophe » à propos de ces feux de forêt, qui ont fait deux morts la semaine dernière alors que la température dépassait les 40°C. Il a noté que la conjonction d’un temps chaud et sec et de vents puissants attisaient les flammes. « On ne se rappelle pas de mémoire d’homme une telle combinaison de facteurs météorologiques adverses, qui fait éclater les feux dans les forêts comme s’ils sortaient du sol », a-t-il dit. Les forêts occupent environ le tiers environ du territoire portugais. D’après les derniers relevés, quelque 25.000 hectares de bois ont été détruits par les flammes cette année.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *