Aziz Nadi : un manager atypique

Aziz Nadi : un manager atypique

Nourri de passions pour les challenges, Aziz Nadi a gravi les échelons jusqu’à devenir le premier marocain à accéder au poste de «General Manager» du pôle électronique grand public chez Philips. Un poste de responsabilité plus qu’un titre honorifique, avoue-t-il. Créer des produits, gérer des équipes ou encore établir de nouveaux circuits de distribution, c’est en tout les missions qui lui ont été confiées.
Ce qui distingue Aziz Nadi des autres Managers, c’est son parcours assez spécial. Après avoir eu un Baccalauréat en sciences expérimentales, il décida de s’inscrire à la faculté des lettres. Il opta pour la littérature française. C’est son amour pour les livres et les romans qui lui avait dicté ce choix. « A l’époque, j’adorais lire les romans, les essais… J’étais un scientifique avec un cœur littéraire. D’ailleurs, j’ai toujours cette passion pour la littérature. Je trouve qu’un Manager doit avoir une culture générale.
A mon avis, c’est très important. Ça lui permet ainsi d’avoir l’esprit ouvert». Une fois sa licence en poche, Aziz Nadi entamera sa première expérience professionnelle au sein d’une banque. Il sera responsable des opérations d’export et d’import à la Société générale marocaine des banques (SGMB). «Vous me direz pourquoi la banque ? En fait, moi ce qui m’a attiré ce n’était pas le métier lui-même. Mais les perspectives qu’il représentait. Malgré ma formation littéraire, j’avais toujours cette fibre irrémédiable pour l’entreprise. Je m’y trouvais en quelque sorte».
Ce premier contact avec le monde professionnel lui sera très bénéfique. Il lui permettra d’apprendre plus qu’il n’aurait imaginé. «Travailler dans ce département m’a appris beaucoup de choses. Franchement, je ne m’y attendais pas. A l’époque, je gérais le financement des opérations de plusieurs entreprises de différentes tailles et dans divers secteurs».
Travailler au sein de la banque lui a appris également la rigueur, une chose qui rêvait qui est une grande importante à ses yeux. «Je trouve que la discipline est très importante dans la mesure où elle développe en vous la capacité du travail de longue halène». En vue de développer ses connaissances, Aziz Nadi a ensuite fait une formation économique à l’ISCAE. Il a suivi le cycle supérieur de gestion.
Après la SGMB, il va passer par plusieurs entreprises, toutes des multinationales, notamment Good Year, pour enfin atterrir à Philips.  «J’ai plusieurs fois sacrifié le salaire pour l’intérêt de l’entreprise. J’ai eu plusieurs offres, mais je n’ai pas raisonné en terme de salaire uniquement. A mon avis, il faut savoir mieux gérer sa carrière tout en continuant à se former et à apprendre». C’est en 1999 qu’Aziz Nadi a intégré Philips.
Aujourd’hui, Mr Nadi occupe le poste de General Manager du pôle électronique grand public. Enfin, aux yeux d’Aziz Nadi, l’important ce ne sont pas nos acquis ou nos connaissances, mais notre capacité d’analyser, de les développer et par conséquent évoluer.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *