Azziman : « Etat sahraoui », une absurdité

L’ambassadeur du Maroc en Espagne, Omar Azziman, a affirmé, mardi, qu’il est "absolument absurde" de parler d’un Etat sahraoui, soulignant qu’une telle entité ne sera jamais viable. "C’est absolument absurde de parler d’une entité minuscule (au Sahara) qui ne sera jamais viable ni du point de vue économique ni du point de vue politique", a affirmé l’ambassadeur qui intervenait lors d’une conférence, dans le cadre des cours d’été de la Fondation université Roi Juan Carlos. "Le Sahara est un territoire marocain sous souveraineté marocaine", a souligné M. Azziman en observant que l’idée de la création d’une entité indépendante au Sahara contraste avec les efforts que déploient tous les pays en vue de l’établissement de liens plus solides et plus importants entre eux. Les allégations de certaines parties selon lesquelles le Maroc viole la légalité internationale "n’ont aucun fondement", a affirmé également l’ambassadeur soulignant que le Royaume est, tout au contraire, respectueux de cette légalité internationale qui incite les parties à rechercher une solution politique consensuelle.
M. Azziman a rappelé, à cet égard, que le Maroc est pour une solution qui respecterait sa souveraineté sur ses provinces du sud tout en leur accordant une large autonomie.
Concernant le refoulement de Lâayoune de délégations espagnoles pro-Polisario, M. Azziman a indiqué que les membres de ces délégations font partie de "réseaux d’amitié et de solidarité avec le Polisario et non pas avec les Sahraouis", alors que dans le territoire il y a des "Sahraouis qui sont marocains et qui défendent la marocanité du Sahara". Les délégations refoulées par les autorités marocaines veulent entrer à Lâayoune "sous le prétexte d’évaluer la situation, pour appuyer une partie contre une autre", ce qui pourrait être une "source de troubles", a-t-il relevé. "On ne peut pas évaluer la situation alors qu’on est juge et partie", a déclaré l’ambassadeur. M. Azziman a, par ailleurs, mis en exergue les "excellentes" relations existant entre le Maroc et l’Espagne, assurant que ces relations ne peuvent pas être affectées par de tels faits. Il a, à cet égard, souligne que la coopération entre les deux pays s’est nettement renforcée dans tous les domaines, citant entre autres la lutte contre le terrorisme, la coopération policière et judiciaire et l’augmentation des échanges économiques, commerciaux et culturels.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *