Azziman : Le rapport stratégique adopté en mars

Azziman : Le rapport stratégique adopté en mars

Plus que 4 semaines avant l’adoption du rapport sur l’enseignement national. En effet, le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique doit adopter le rapport stratégique sur l’enseignement à la fin de ce mois ou au plus tard en mars prochain.

C’est en tout cas l’annonce faite par le président du Conseil, Omar Azziman, lors de la cinquième session tenue à Rabat. Très attendu, ce rapport dont la rédaction n’a pas encore été achevée, selon Azziman, doit tracer une feuille de route pour le système éducatif national pour les prochaines années.

En attendant, les travaux de cette session ont donc été consacrés à l’examen des leviers de changement et de rénovation du système national d’éducation, de formation et de recherche scientifique, auxquels ont abouti les commissions permanentes du Conseil dans le cadre de la préparation du projet de rapport stratégique. «Cette session constituait un tournant décisif dans le processus de préparation de ce rapport, mais aussi un moment privilégié de partage et d’appropriation, par l’ensemble des membres du Conseil, des fruits du travail des commissions permanentes, tout en les soumettant à une analyse critique et constructive», a fait savoir Azziman.

Au cours de cette session, l’assemblée a examiné sept exposés. Le premier a porté sur les principes directeurs du projet de rapport stratégique. Les six autres exposés ont présenté les leviers de rénovation et de changement issus du travail des commissions permanentes. Selon les responsables, ces leviers s’articulent autour des domaines de l’éducation-formation pour tous et l’accessibilité; les curricula, programmes, formations et outils didactiques ainsi que les métiers de l’éducation, de la formation et de la gestion.

Il a également été question de la recherche scientifique, technique et l’innovation en plus de la gouvernance du système national de l’éducation et de la formation, et enfin les services sociaux, culturels et l’ouverture des établissements d’éducation et de formation sur leur environnement. «Ces exposés ont fait l’objet de débats approfondis qui ont permis de recueillir un nombre important de suggestions et de remarques.

Elles seront mises à profit par les commissions permanentes pour enrichir leurs contributions et ce, en prévision de la finalisation du projet de rapport stratégique qui comprendra une vision de la réforme éducative, assortie d’une feuille de route pour sa mise en œuvre», nous dit-on au Conseil.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *